+ Playlists
Pas de circulaire
23 octobre, 2012 - 12:12

La fois où j'ai pluggé le Diva Cup dans un article pour vous parler de la pub de Bodyform

Je suis de nature un peu réservée. La première fois que je rencontre une nouvelle personne, j'observe, j'analyse, j'essaie de sizer le mood.

Alors, quand j'ai rencontré Josiane pour la première fois et qu'elle m'a fait des blagues sur le Diva Cup, de même straight up, je me pouvais plus dans mon moi-même intérieur tellement je trouvais ça drôle. Je me devais de plugger le Diva Cup dans mon premier article, histoire de briser la glace. Voilà c'est dit, Diva Cup.

Au risque d'avoir l'air vraiment obsédée, cette belle intro sur le Diva Cup (OK j’arrête) m’amène à vous parler de la dernière publicité virale (lolol) qui a fait jaser la semaine dernière : la vérité sur les règles.

On reste dans la même thématique.

La publicité répondait à ce Richard-là, qui avait publié un commentaire plutôt sarcastico-lol sur la page Facebook de la compagnie Bodyform. 87 000 likes plus tard, la compagnie a répondu avec une publicité que j'ai trouvé vraiment simple et brillante.

 

La PDG (jouée par une actrice) de la compagnie Bodyform s'adresse personnellement à Richard en mettant cartes sur table de la manière la plus sarcastique imaginable, et ça marche. On peut être sceptique quant à la véracité du commentaire du monsieur, dans le sens que c'est peut-être arrangé avec le gars des vues, mais j'aime croire que c'est un coup de pub spontané et efficace de la part de Bodyform.

L'accent anglais de Caroline Williams ajoute tellement à son ton à la fois franc et moqueur. D’ailleurs, l’humour dans la publicité peut être plus ou moins bien exploité, mais ici ça marche très bien parce que ce n'est pas premier degré. Et l'humour multi-degré, j'aime ça.

Ce qui m’a le plus fait sourire, c’est définitivement la carafe d’eau bleue, clin d’oeil aux publicités de produits hygiéniques pour femmes (façon belle et polie de le dire) et de couches pour bébés. Ça m’a toujours énervé qu’on les imbibe avec du liquide bleu pour montrer le degré d'absorption, ça a quelque chose de tellement aseptisé et non-humain.

Bref, c’est rafraîchissant de voir qu’une entreprise ne se prend pas trop au sérieux et ose faire des coup de marketing comme celui-là.

Sur ce, je promets de ne plus jamais vous reparler de periods et de Diva Cup. Promis.