+ Playlists

Elle Fanning + Lolita Lempicka + Woodkid = une belle (mais un peu wrong) pub de parfum

Si vous ne connaissez pas Yoann Lemoine, aka Woodkid, SHAME ON YOU!

(C’est un gag.)

Il suffit d’écouter son EP Iron pour entrer dans l’univers de ce réalisateur/compositeur/chanteur parisien. C’est peu dire, même sa reprise de l’insupportable Someone like you d’Adele est bonne! Connu pour ses pubs ou les réalisations des clips de Moby, Lana Del Rey ou Mystery Jets (pour ne nommer que ceux-là), il signe la dernière campagne publicitaire pour Le Premier Parfum de Lolita Lempicka, mettant en vedette la très cute Elle Fanning.

Quiconque connaît l’univers de Lolita Lempicka sait que la féérie et la poésie font partie de l’univers de la marque. Une de mes Québécoises préférées, Charlotte Le Bon, a d’ailleurs été le visage du parfum en 2010. Rien d’étonnant en découvrant le monde quasi-twilightesque de la vidéo.

Elle Fanning, j'ai été conquise par tes bois de cerf avec des branches, aaaaaaawwww <3<3!

Sauf que.

Elle Fanning a 14 ans.

Ouais, c’est là que le « un peu wrong » arrive. La petite soeur de Dakota (je connais mes peoples) est magnifique, tout comme la vidéo, c’est pas ça le point. Le point, c’est que la publicité montre une image hyper sexualisée de la (très) jeune fille.

Une petite nymphette pure, innocente et naïve, perdue dans les bois, qui regarde la caméra d’un air espiègle en se mordillant les lèvres en faisant des petits yeux de biche et qui se frotte sur un arbre en cambrant le dos, c’est un peu dérangeant. Ce n'est pas tant que le tout est de mauvais goût, mais je crois qu'il faut quand même se poser des questions sur le choix d'Elle Fanning comme visage de cette publicité. Son attitude est très femme (lol) et animal, mais c'est encore une enfant! L'éveil au désir (concept expliqué par LL), je veux bien, mais MEN, 14 ans!

Cela dit, la vidéo remplie quand même tous les critères de ce à quoi je m’attends d’une publicité de parfum : elle vend du rêve, de l’émotion, un univers, une atmosphère (lire ici, Brad Pitt, ta pub pour Chanel no 5 était pourrie).