+ Playlists
Comment porter
27 novembre, 2012 - 13:01

De l'importance de matcher ses collants avec ses vêtements (et comment y arriver, yay!)

Comment agencer la couleurs de ses collants à son outfit? Mmm, really?

C'est une demande spéciale de la part d'une lectrice. Et tant qu'à moi, c'est une question vitale qui me hante parce que je porte pratiquement jamais de pantalons. La rigidité du denim, pfft, très peu pour moi. 

Vite fait, ma première réponse serait quelque chose comme : habille-toi qu'avec du noir et du gris (ou des patterns sur un fond noir) et porte des collants noirs, toujours. Mais bon, je vais quand même tenter d'introduire quelques solutions…

un cercle simplifié montrant les couleurs primaires, secondaires et tertiaires. une en face de l'autre = un match!

La théorie des couleurs

La colorimétrie, AKA science de codification des couleurs, est quelque chose d'assez complexe. Pour le bien de la cause, concentrons-nous sur un seul aspect : les couleurs complémentaires.

C’est évident, il y a des couleurs qui fittent mieux avec d’autres. À saturation égale, deux couleurs sont donc complémentaires et paraissent harmonieuses, équilibrées (et le cerveau aime beeen ça).

En théorie, le but est d’éviter de porter des couleurs trop similaires qui pourraient mindfucker l’oeil d’un passant (et avoir l'air d'une Barbie). Évidemment, cela exclut les looks monochromatiques, mais j’y reviendrai!

Les couleurs neutres

Quand je vous ai dit d’opter pour du TOTAL BLACK ALL THE TIME, je n’avais pas tout à fait tort, ha! 

Certaines couleurs sont désignées comme « neutres », elles n’ont aucune valeur et s’harmonisent avec à peu près tout. Je parle ici du noir, du blanc, des teintes de gris et de brun. Personnellement, j’achète toujours des collants neutres, histoire d’éviter des moments OCD où je panique en matchant les couleurs dans ma garde-robe...

Par exemple : une robe bleue et des collants gris, c’est super cutie. Awawaw.


sorry, ça fait longtemps que je n'ai pas dessiné!

Les stratégies

On peut aussi jouer avec les déclinaisons des teintes. En étant monochromatique, mais sans tomber dans le look « tout rose, tout bleu, tout etc », on s’assure d’avoir un ti-kit où les couleurs ne jurent jamais. 

Exemple : Une robe marron qu’on agence avec des collants plus marron/crème et des beaux souliers en cuir caramel. Dépendamment des teintes, cela pourrait être mignon avec des collants bordeaux (parce que brun = neutre mais quand même chaud, alors ça s’harmonise avec la richesse du rouge, genre).

Truc : On essaie de garder les couleurs chaudes et froides séparées et venir parsemer le tout de morceaux neutres (ou des classiques comme le jean, le cuir et compagnie).

Si on feel plus « coloré », on mélange des couleurs complémentaires de force égale. Toutefois, c’est peut-être un peu weird rendu en novembre…

BREF! C’était un survol rapide! En espérant que ça pourra vous éclairer sur les duuuuures décisions que nous, femmes, devons prendre si souvent. Pour finir, je vous laisse sur cette lol-quote trouvée sur Wikipédia :

Thus, brown is a dark, unsaturated warm color that few people think of as visually active or psychologically arousing.

HA!