+ Playlists
27 novembre, 2012 - 6:06 Calcul intégral

Prendre l'air avec une robe-jacquette à froufrou de style 1972...

Projetons-nous 2-3 ans en arrière : je tombe sur cette robe dans un rack de soldes et je la trouve super mignonne. Je l’essaie, elle me va comme un gant. Je fais la file et au moment de payer, je remarque qu'une couture est toute déchirée. La vendeuse le remarque aussi et elle me répond Ah! Bah, on va baisser le prix et la remettre en vente. Bin là! Moi je la veux bien, cette robe… Je dis alors que j’aimerais quand même l’acheter, elle appelle le gérant qui lui dit de la réduire à 2$.

Deux dollars pour une robe neuve? Pas pire!

Le hic, c’est que le temps que je me déniaise à réparer la déchirure (1 ans plus tard!), la robe ne me plaisait plus tant. Bouh. Je ne savais pas comment la porter sans avoir l’impression de déambuler en jaquette des années 70. J'ai essayé avec un cardigan, avec des collants, sans les collants, en blouse ninja, et cetera. Rien à faire.

À la guerre comme à la guerre, je l’ai même jouée hippie à fond avec une veste de fausse fourrure, mais ce n’était toujours pas la bonne recette pour moi. En fin de compte, c’était deux dollars plutôt mal investis… jusqu’à hier matin.

Robe : H&M / Veston : Stitches Entrepôt / Souliers : vintage / Foulard : Spring

Mon arme fatale ultime contre le vibe je-porte-la-jacquette-de-ma-grand-tante-Georgette : mon fidèle veston beige! Cette pièce structurée fait un beau contraste avec la robe hippie froufroutée et la rend pas mal plus chic. Il ne me restait qu’à ajouter des collants bien épais, enfiler de petites chaussures vintage et ma robe était enfin prête à prendre l'air. Yay!

Conclusion : en cas de casse-tête vestimentaire, cesse de te questionner et attrape ton veston préféré!