+ Playlists

4 belles découvertes du souk @ sat et une montée de lait par Carolane

Vendredi passé, je suis partie pour le souk @ sat et j'étais bien énervée parce que j'y allais pour la première fois. J'ai donc ramené plein de cartes d'affaires... et je vous présente mes 4 préfs!

Pearl before swine

Même si elles ne sont pas dans mon budget, la lady en moi capote vraiment sur ces perles présentées d'une façon pas très traditionnelle! Entre 150 $ et 500 $, je vais quand même envoyer une demande au Père Noël sans grand espoir de voir ça dans mon bas...

Sheena Jewellery

Non seulement la designer est beaucoup trop cute, mais en plus, elle s’inspire de la vieille dentelle pour faire ses bijoux! Si j’enlève le prix de la-plus-belle-bague-du-monde-avec-une-émeraude-brute (600 $), les prix tournent autour de 100 $.

Kimberly Fletcher

J’ai littéralement foncé dans cette designer avec mon gros manteau et mon gros foulard de fourrure. Puis, j’ai vu ses sacs en cuir qui sont beaux et bien faits. Justement, Kimberly porte une attention vraiment particulière à la finition et la durabilité de ses sacs. YAY!

Electrik Kidz

Sans hockey, on peut prévoir un boom des naissances (selon mon ami, en tout cas). Et tant qu’à avoir un babe, autant qu’il soit badass dans ses vêtements. J’aime les modèles de cache-couche et la dormeuse en forme de queue de sirène, mais surtout les bavoirs et les pantalons MC HAMMER. 

En plus, les prix sont bons et les vêtements sont faits au Québec!

Montée de lait :

 

Je sortais de la SAT avec mes achats quand j’ai vu le doorman refuser l’entrée à deux mamans et leurs bébés. Je ne comprends PAS pourquoi l’organisation a pu oublier (ou ne pas porter assez d’importance) cette section de la clientèle des marchés de Noël. 

À ce que je sache, il n’y avait aucun avertissement sur le flyer et la page Facebook, ce qui n’est pas très marketing-wise puisque genre 1/4 (ou plus!) des artisans présents vendaient des vêtements/accessoires pour enfants. J’ai appris dans mes cours (et à l’école de la vie, lolol) qu’un lieu DOIT être adapté pour sa clientèle; ici, on parlait de gens de 25 à 35 ans avec un train de vie confortable, vu le prix de vente de la marchandise. Assumer qu’ils ont des familles n’est quand même pas trop fou. 

Au final, même si l’endroit était super beau, le fait qu’il soit interdit aux mères avec des enfants est un peu niaiseux...

NDLR: Je sais qu'il est question ici de la loi sur l'alcool, Marie-Claude Lortie en a fait un beau papier dans La Presse, mais rien m’empêche de trouver cela contradictoire, loi ou pas, d’exposer autant d’artisans qui visent les familles dans un lieu où on sait qu’ils n’auront pas accès.