+ Playlists

Savoir mélanger les imprimés aussi bien que Sarah Jessica Parker

Si vous n’avez jamais regardé Sex and the City, premièrement faites-le, vous ne le regretterez pas, et deuxièmement, il est fort probable que vous ne puissiez supporter Sarah Jessica Parker. Et je vous comprends.

Je ne sais pas pourquoi, mais c’est le genre d’actrice qu’il faut apprivoiser. Je me souviens d’une lointaine époque (lol) où je détestais voir sa « grosse face laitte » dans les revues à potins : je ne comprenais dooon' pas ce que le monde pouvait bien lui trouver à ce laideron qui ne me paraissait cute qu’une fois entourée de Bette Middler et Kathy Najimy dans Hocus Pocus – pas les plus beaux pétards, on s’entend.

Mais maintenant que j’ai vu et revu la série, je considère SJP d’une manière complètement différente. Quand je vois une photo d’elle, impossible pour moi de ne pas entendre sa cotton candy voice résonner dans ma tête, aww.

Exception faite de ses nombreux fails capillaires (cachez-moi cet ombré que je ne saurais voir!), Sarah Jessica Parker est relativement toujours bien habillée. Elle est vraiment, mais vraiment imprévisible et trouve toujours le moyen d’agencer des trucs vraiment inusités qui, ensemble, donnent un résultat impressionnant.

Tout récemment, elle a porté une robe Mary Katrantzou à imprimé psychédélique avec un manteau Giambattista Valli Couture à motifs floraux et des chaussures Jean-Michel Cazabat à imprimé python… Pis c’était vraiment awesome! Sur papier, tous les items ne semblent définitivement pas s'agencer ensemble. Pourtant, le résultat final est surprenant :

N'est-ce pas?! SPJ n’en est d’ailleurs pas à ses premières expériences dans le domaine du mélange de patterns. Voici d’autres looks dans le genre, qui sont tous assez réussis :

Comme l’a déjà expliqué Noémie, le truc pour mélanger des motifs est de demeurer dans les mêmes teintes. Choisir un imprimé moins voyant que l’autre peut également être un bon moyen de ne pas donner un mal de cœur à ceux qui auront le plaisir de nous croiser.

Demeurer dans les mêmes « familles » de motifs permet aussi de ne pas trop s’éparpiller. Par exemple, agencer les motifs floraux entre eux ou encore, comme dans le second look ci-bas, mêler les motifs géométriques (le plaid et les polka dots!) :

Pour un look plus discret, je propose d’agencer un haut à motif avec un beau foulard coloré, comme l’a également fait Noémie (j’te dis, elle!) en automne dernier.

Qu’en dites-vous? Le mélange d’imprimés, ça vous parle ou vous préférez laisser ça aux plus courageuses?

Les détails du montage sont ICI.