+ Playlists

Le Couleur à l’O Patro Vys : un voyage qui booste notre 80’s love (et casse le hate).

*Cette semaine, on essaie de REVIVU une chronique qu'on aimait bien, Musique et style, avec l'aide de Vanessa Delisle-Hélie. Faites-nous savoir si vous aimez ça!*

« Bienvenue à bord de Voyage Love... »

Fumée. Flashs. Tambourin en étoile. Surtout le tambourin en étoile...

Jeudi dernier, la formation montréalaise Le Couleur lançait son nouvel EP, Voyage Love, à l’O Patro Vys sur Mont-Royal. Le groupe donnait le ton en 2010 avec Origami, premier album à saveur électro-pop des années ‘80. Cette fois-ci, le menu consistait en des arm parties et des instrumentistes habillés en pilotes d’avion. Genre Top Gun. Et c’est parti pour le décollage!

(Mais juste avant, allez écouter leur nouveau single, Vacances de ’87 featuring French Horn Rebellion [NDLR : un des groupes préfs’ ever de Joëlle, eeeeeeek!], qui me rend nostalgique à coup de turtlenecks masculins) :  

C’est après avoir papoté brièvement avec la chanteuse Laurence Giroux-Do que l’idée d’une unité complète entre la musique et le style est venue se confirmer. On revisite ici la mode aviateur, en lien direct avec la thématique du voyage et des All American boys. Tom Cruise n’a qu’à bien se tenir : les gars du band avaient autant de badges et d’écussons sur leur suit que lui! La bonne nouvelle, c’est que c’est UNISEXE. YESSIR!

 

 

Sur une note plus féminine, la chanteuse se détachait complètement du look général avec quelque chose de plus actuel. Le cropped top, le BFF des jupes taille haute, des jeunes filles en fleurs et même des « pichous mangeuses de granola », est toujours d'actualité cet été. Mais c’est surtout la couleur moutarde qui a su me conquérir. Préparez vos petites peaux dorées. Bzz bzz bzz.

 

 

Et maintenant, la finaleee. Pendant l’instrumental de Petit Piano Électrique, la vocaliste du groupe est partie se changer en un one piece doré. Oui oui, un one piece doré, avec une ceinture à anneaux et des lunettes aviateurs. Ça me rappelle le genre de trucs qu’on peut trouver chez American Apparel (en 2007), mais que la grande majorité d’entre nous – parce qu’on s’apelle pas Trudy et qu’on vient pas du Missouri – n’oserons jamais porter. Et puisqu’une image vaut mille mots...


MALADE!

Qui a dit que Le Couleur ne savait pas être coloré – au pluriel? 

Leur site web est ICI. Leur page Facebook est ICI.