+ Playlists

Se lier d'amitié avec des étudiants internationaux? YES, WE CAN!

Crédit photo : Miwablo
Se lier d'amitié avec des étudiants internationaux? YES, WE CAN!
L’année scolaire vient à peine de recommencer et peut-être voyez-vous à vos côtés quelques visages un peu perdus. Des étudiants en échange, peut-être. S’il est vrai que ces derniers sont en temps normal bien encadrés par leur université d’accueil, il va sans dire que ce n’est pas Monsieur Untel au Bureau des étudiants internationaux qui ira prendre une bière avec eux.
 
Bon, entendons-nous, ce n’est pas parce qu’ils chillent seuls que ça veut forcément dire qu’ils n’ont pas d’amis. Ils en ont probablement à la pelle en résidences ou encore dans leur appart. Toutefois, et je parle en qualité d'ancienne échangiste (ha), il peut leur apparaître sympathique d’avoir ne serait-ce qu’une connaissance dans un cours. Pour poser des questions, discuter de la matière, voire échanger vos notes de cours.
 
S’il est vrai que les initiations sont souvent une excellente façon de briser la glace entre des individus, il est également possible de faire sans. Allez de l’avant, présentez-vous.
 
Je suis bien consciente que je serais la première à ne pas vouloir le faire, mais après avoir été bien intégrée et accueillie lorsque j’étais moi-même en échange, j’ai eu le goût d’offrir la même possibilité aux étudiants étrangers dans mon programme en devenant marraine pour quelques-uns. Consultez le site Internet de votre université, vous y trouverez sûrement une rubrique sur le sujet et, si je me fie à ce qui se passe avec la mienne, ils sont toujours à la recherche de parrains et marraines pour les nouveaux étudiants.
 

En randonnée avec des amis lors de mon échange en Norvège. Crédit photo : Léonie Rosée Choquette
 
5 raisons de vous faire des amis étrangers à l’école :
 
  1. C’est une occasion rêvée pour vous de communiquer votre amour pour [insérer le nom de votre ville]. Si ça se trouve, eux aussi tomberont amoureux de la ville. Vous pouvez aussi en profiter pour revisiter vos chilling spots préférés et redécouvrir les bons coups en ville (épiceries pas chères, activités gratuites, etc).
     
  2. C’est une chance unique de les aider à améliorer leur français oral (si ce n’est pas leur langue maternelle) et de pratiquer l'une de vos langues secondes si celle-ci est leur langue maternelle.
     
  3. Ça vous fait des amis partout sur le globe (pratique pour voyager, je ne vous mens pas) et des contacts franchement intéressants en général. J’héberge présentement une amie norvégienne venue commencer ses recherches de mémoire (je l’avais rencontrée alors qu’elle était en échange à Montréal, je l’ai revue lors de mon échange à Bergen et nous voilà de nouveau réunies à Montréal). De bons contacts, je vous dis.
     
  4. Vous allez faire découvrir votre culture (et la poutine, il faut partager la bonne nouvelle en leur faisant manger de la poutine) et ils vous feront découvrir la leur.
     
  5. Ça vous fait de nouveaux amis, duh!