+ Playlists

Vivre sa jeunesse, nécessaire ou pas?

Crédit photo : pixshark.com
Vivre sa jeunesse, nécessaire ou pas?
Je suis manifestement la fille la plus sage du monde. Je n’ai jamais touché à la drogue, je ne bois presque jamais, je suis assez sérieuse dans tout ce que je fais. Pourtant, je suis une ado. Je suis censée avoir une wild life, non?
 
Je dis ça parce qu’on m’a cassé les oreilles sur le fait que je dois soi-disant « vivre ma jeunesse ». Sortir dans les bars, voir mes amis constamment, prendre de la drogue parce que « Hey, y’a rien là! », frencher, oser, expérimenter pis toute.
 
Sérieux?
Toutes ces choses ne m’intéressent pas. Si les autres s’y plaisent, tant mieux, mais ce n’est assurément pas pour moi. Je suis faite comme ça, trop sérieuse pour ce que je devrais être. Genre, je ne pourrais vraiment pas jouer dans un épisode de Skins.
 

 
 
 
Crédit : 4creative/YouTube

Tout le monde parle de « vivre sa jeunesse » comme si c’était the big thing. Comme si je ne pouvais pas passer à côté. Comme si c’était un rituel nécessaire pour que par la suite, je sois une adulte accomplie.
 
Je suis beige à 18 ans et je me sens vraiment bien avec ça. Je ne vais pas dans les bars souvent parce que je ne me sens pas à l’aise de danser collée avec du monde que je ne connais pas. Je ne bois pas souvent parce qu’être malade le lendemain, ça me fait sentir dégueu pour trop longtemps. J’aime mieux rester chez moi, sous mes couvertures à écouter toutes sortes de niaiseries sur Internet. Ne voir personne pendant un p’tit bout, pour moi, y’a rien de mal à ça
 
Crédit : Buzzfeed
 
Je ne me décris pas comme plate pour autant. Avant, oui. Avant, je n’arrêtais pas de me dire que j’étais moins intéressante que les autres, que je devais me déniaiser parce que sinon jamais personne n’allait s’intéresser à moi. J’ai découvert que tout ça est faux. Me prendre pour quelqu’un d’autre, ça ne marche pas. Me tenir avec des gens qui ne me ressemblent pas, juste pour avoir l’air plus cool, ça ne me va pas.
 
Je crois que je suis beaucoup plus intéressante quand je fais les choses que j’aime avec les gens que j’apprécie. Ce n’est pas plus grave si je suis beige et les autres sont d’une autre couleur. On la vit ben comme on veut, notre jeunesse!
 
Par contre, il y a encore un peu de moi qui me demande si je ne vais pas regretter dans 15 ans de ne pas avoir été assez « jeune et folle » pendant que c’était le temps. Je pense que je suis encore trop jeune pour le savoir.
 
Pour le moment, je tente de profiter du fait que je suis jeune en voyageant le plus possible. C’est ça ma définition de « vivre sa jeunesse ». 

Est-ce que vivre sa jeunesse, c’est nécessaire? L’avez-vous fait?