+ Playlists

Lydia Képinski, ou la talentueuse créatrice que vous devez connaître immédiatement!

Crédit photo : Marie-Pier Lavoie/Montage par Laura Bédard Hillman
Lydia Képinski, ou la talentueuse créatrice que vous devez connaître immédiatement!
Il y a quelques semaines, j’ai fait une rencontre des plus charmantes. Pétillante et ravissante, Lydia Képinski est une artiste à découvrir absolument! Elle virevolte avec brio entre la musique, l'écriture et l’art visuel.
 
Présente-toi aux lectrices et lecteurs de TPL : 

En ce moment, je finis mon bac en création littéraire et écriture scénaristique à l'UdeM. J'ai un groupe composé de Violette Corpataux-Blache à l'alto, Pierre-Alexandre Maranda à la contrebasse et Nino Déram à la guitare (et occasionnellement Audrey Lagacé au cor français). Si tout va comme prévu, je devrais sortir un EP à l’automne. En plus des illustrations que je crée, je peins des grands formats, mais ça me demande beaucoup de temps. Lorsque je peins, j'aime écouter énormément de musique. Le meilleur cadeau que tu peux m'offrir, c'est un CD et dans cet ordre d'idée, je crois que Poulet Neige devrait être canonisé. Sa liste de Noël devrait être obligatoire!
Crédit : Lydia Képinski
 
Quel est ton parcours personnel?

J’ai commencé à chanter devant public au secondaire, mais j'ai commencé à composer au cégep. J'ai fait des études en piano classique dans ma tendre enfance, mais je trouvais le classique trop contraignant. Ado, je me suis acheté une anthologie avec toutes (absolument toutes) les chansons des Beatles et je suis carrément passée au travers. J'ai commencé à écrire des textes un peu plus tard, ce qui m'a amenée à participer au concours de cégep en spectacle. Je n’avais jamais écrit de chansons de ma vie et j'ai gagné la finale locale et régionale!

J'ai fait quelques spectacles à Montréal, mais je pense que le Vernishow du 11 mars dernier était mon premier vrai show. C'était une soirée complète où j'offrais un vernissage et un concert dans la salle du O Patro Vys. C'était comble et à ma grande surprise, il y avait beaucoup de personnes que je ne connaissais pas personnellement. Ça fait vraiment plaisir de voir que les gens se déplacent pour découvrir des nouveaux artistes. 

              
Crédit : Lydia Képinski
 
Quelles sont tes influences musicales?
 
J’ai toujours préféré les chansons à texte, dans le style de Gainsbourg, Brel, Barbara, Brassens. Enfant, je connaissais déjà tous leurs textes, mais j'ai commencé à les comprendre bien plus tard. L'album qui m'a le plus marquée est Amour Oral de Loco Locass. Je l'ai reçu à Noël quand j'étais en 6e année et je l'ai écouté pendant dix ans sans arrêt.

Je découvre encore des éléments dans la polysémie de leurs textes. Pour ceux qui ont simplement entendu Quand tu reviendras, probablement que vous pensez que je fais un folk, mais ceux qui sont venus au Vernishow savent que je verse aussi dans le rap. En fait, c'est plutôt comme un style de slam-spoken-word-rap-mélodique. Je rêve de faire une collaboration avec les Dead Obies. Je suis full gangster au fond.

                                     
Crédit : Lydia Képinski
 
Quelles sont tes influences vestimentaires?
 
Je trouve que Pierre Lapointe est particulièrement flamboyant ces derniers temps. J'aime bien qu'il fasse la promotion de designers d'ici et d'ailleurs. Barbara avait toujours beaucoup de classe en noir. Aussi, j'aime beaucoup Betina Lou, la boutique Unicorn et Atelier b. J’apprécie beaucoup le style de Maybe Watson, un des membres d'Alaclair Ensemble et investigateur du projet On déjeune. En général, quand ma mère me dit que ce que je porte est laid, c'est que c'est beau!

Pour rester à l'affût des nouveautés musicales et artistiques de Lydia Képinski, vous pouvez la suivre sur Facebook et sur son site Web!