+ Playlists

À toi, mon amie en breakup.

Crédit photo : www.playbuzz.com
À toi, mon amie en breakup.
Tu croyais avoir rencontré l’homme de ta vie. T'sais, celui qui te fait du bien, qui t’aime et qui te chérit et que tu aimes et que tu chéris. Eh ben, non. Après le coup de foudre, personne ne nous dit jamais ce qui vient : le coup de tonnerre de l’Ex.
 
L’Ex, il t’a brisé le cœur. Il t’a fait remettre en question ton corps, ta personnalité, tes amis, tes décisions. Il t’a fait mettre en position fœtale dans ton lit, il t’a donné envie de mettre fin à tes jours. Ta mère le hait, tes amis aussi, mais tout ça, ça ne compte pas : ils ne sont pas objectifs, tes amis et ta mère.
 
Parce que toi, tu tiens encore à lui.
 
Tu tiens aux cadres que vous avez achetés ensemble pour l’appart. Tu tiens à cette inside-là, à ce voyage à New York ou à ce cadeau d’anniversaire qu’il t’a offert il y a trois ans. Tu tiens à cette soirée au bowling Notre-Dame, à votre première rencontre au cégep du Vieux-Montréal. Tu tiens à tout ça, mais tu sais, dans le fond, que ce sont des artefacts, des souvenirs poussiéreux qui ne servent qu’à te retenir vers l’arrière.
 
Mais essaie donc de balancer tout ça à la poubelle, toi!
 
Alors, tu fais ton deuil. Tu les jettes, les cadres, ou tu les accroches ailleurs dans l’appartement. Tu fais des blagues que personne ne comprend – tu te lasses à la fin. Tu pleures jusqu’à ce que tes joues, salées, piquent, grattent. Et tu te lasses à la fin. Tu peux coucher avec un gars rencontré random dans un bar. Tu peux pleurer après. Tu peux aussi appeler ton Ex après et tomber sur son répondeur. Il filtre ses appels. Personne ne devrait juger ou condamner ta peine. Ça arrive à tout le monde, un chagrin d’amour.  
 
Pis, un jour, tu vas rencontrer quelqu’un d’autre. Tinder, l’école, le travail ou le destin. Tu vas te pomponner pour un autre, tu vas potiner sur un autre. Est-ce que tu vas oublier l’Ex? Ah, ça, non : tu l’aimes encore. Rectification : il y a UNE PARTIE DE TOI qui l’aime encore. Celle que tu étais au Cégep du Vieux-Montréal, celle que tu étais à Central Park. Ces souvenirs-là seront douloureux pendant six mois, un an, deux ans, peut-être même plus.
 
Mais, à un moment donné, il faut que ça passe. Fais-le pour toi (au risque de citer le slogan d’autrui) et essaie de te donner tous les outils pour être heureuse. Prends des bains pleins de mousse, bois des mojitos avec des copines, fume des cigarettes même si tu avais dit que tu arrêtais, va au musée, pars en Europe, retourne vivre chez tes parents. Sois égocentrique pour une fois : il n’y a que ton (simili)bonheur qui compte à ce moment-là.  
 
Le coup de foudre, ça va toutes nous arriver un jour – et un Ex aussi, malheureusement.