+ Playlists

TPL SEX GURU : les collabos de TPL vous racontent leur première relation sexu!

Crédit photo : TPL Sex Guru
TPL SEX GURU : les collabos de TPL vous racontent leur première relation sexu!
On accorde parfois trop d’importance à la première relation sexuelle. Du moment qu'elle est consentante, ce n'est pas grave qu'elle fail un peu! Les collabos vous racontent leur première fois…

Les drôles d'ambiances

« C'était avec le chum avec qui j'étais quand j'avais 15 ans. On était dans sa chambre avec le film Shrek (lol) qui jouait pour camoufler le bruit. J'étais vraiment stressée et je ne me souviens pas vraiment de l'acte en tant que tel. Je ne pense pas que j'aie aimé ça, mais ça ne m'a pas fait mal. Il m'a laissée genre une semaine après (deux jours avant la Saint-Valentin). Je ne pense pas que ça avait de lien, mais c'était ben ordinaire. »

« Ma première fois, c'était à 15 ans, à l’école, pendant une pièce de théâtre dans laquelle je jouais, durant un break de 20 minutes où je n'étais pas sur scène, avec un dude qui faisait les décors. On a utilisé du savon à mains comme lubrifiant pis mes parents étaient dans la salle. Il habite Montréal maintenant et je change de trottoir quand je le croise. »

« C’était avec mon premier petit chum, à 16 ans. Ça faisait plusieurs mois de préliminaires et on avait voulu "le faire" avant, dans le sous-sol chez mes parents... Mais on s'était fait pogner par des peintres en bâtiment qui faisaient le tour de la maison pour l'évaluation. J'avais hurlé et je m'étais cachée sous une couverte en moins de temps qu'il en faut pour crier "busted". Bref, la "bonne fois", pour couvrir le bruit, on avait mis Orange mécanique. Pas weird pantoute. »
 
Crédit : giphy

Les #(Gros)PenProbz

« C'était avec mon chum du secondaire que j'aimais plus que tout, quand j'avais 15 ans. Je ne me souviens pas d'une première fois en particulier, parce que ça a pris plusieurs essais avant qu'il réussisse à me pénétrer complètement. Il avait un vraiment gros pénis, j'étais super crispée et les deux on n’avait pas d'expérience, alors ce n'était pas agréable du tout. J'étais très déçue et je pensais qu'il y avait quelque chose qui clochait avec mon corps, parce que je n'étais pas capable d'aimer ça comme dans les films. J'étais trop gênée pour en parler franchement avec lui, donc ça ne s'est jamais vraiment amélioré. On faisait toujours du sexe oral à la place, parce que le sexe avec pénétration était tellement douloureux. »

« J'avais 17 ans, c'était en fin de soirée d'un party bien arrosé et j'étais stoned. J'ai juste spotté un gars qui avait l'air down et que je ne connaissais presque pas en me disant : "Il serait ben temps que je ne sois plus vierge, viarge!" On a couché ensemble et je n'en garde pas trop de souvenirs, sauf qu'il avait un énorme membre et que je n'ai pas eu beaucoup de sensations. »

« Moi, il avait un micropénis... Il m'a demandé si j'étais OK et j'ai dit "Oui, oui, tu peux pousser plus." Il était au boutte. »
 
Crédit : Reaction gifs

Les premières fois où shit happens

« Il était une fois un sous-sol à Laval, un matelas gonflable et des parents en haut. Pas de bruits, pas de sang, pas de plaisir. C'est surtout perdre ma virginité à Laval qui m'a traumatisée! »

« J'avais 16 ans, j'étais en Normandie pis deux jours après je repartais pour Montréal. J'étais vraiment drunk pendant la soirée, j'ai perdu 90 € et après j'ai vomi. Je puais le vomi et mon meilleur ami était dans le lit avec le dude et moi. Ce n’était vraiment pas fameux, surtout que mon ami est somnambule et qu'il n'arrêtait pas de se réveiller pour se recoiffer. Le lendemain, je me suis fait arrêter par la SNCF parce que je n’avais pas payé mon train de retour vers Paris (parce que j'avais perdu mon cash la veille). La perte de ma virginité m'aura coûté 200 € au total. #GlamLife »

« Ma première fois, j'avais 15 ans et ma fréquentation de l'époque en avait 18. C'était l'affaire la plus weird au monde. Il m'a rasé l'anus et les parties génitales avant de passer à l'acte. J'étais en doggy sur le lit et il me rasait tout bonnement avec de la crème à barbe et un petit bol d'eau. Depuis, il n’y a pas un rasoir qui va dans ce coin. Après, je n'ai jamais vraiment été à l'aise avec mon corps pis le sexe en général. Ce n'est que tout récemment que j'ai appris à apprécier le coït. »
 
Crédit : giphy

Les premières fois feel-good

« Ma première fois a tardé, mais le gars a été délicat et j'ai eu beaucoup de plaisir, parce que je connaissais déjà très bien mon corps et que je connaissais déjà l'orgasme. C'était très simple, mais bien et ça m'a donné confiance en moi. Je me suis sentie femme. Je me suis sentie bonne, je me suis sentie moi-même, même si ce n’était pas l'amour de ma vie, parce que je l'ai fait pour moi. J'avais presque 19 ans. »

« Ma première fois avec une fille, c'était avec une de mes meilleures amies, un soir de bar où on était toutes les deux conductrices désignées. C'était vraiment chaud et beau. Ça m'a rendue plus à l'aise avec mon corps et avec ma vulve, pis je ne me suis plus jamais masturbée de la même façon après ça. On est encore amies aujourd'hui. »
 

Crédit : tumblr (Montage)

Comment était votre première fois? Avez-vous déjà ressenti de la peer pressure pour « le faire »?