+ Playlists

Vos vêtements vous coûtent plus cher que vous croyez

Crédit photo : Véronique Thibeault
Vos vêtements vous coûtent plus cher que vous croyez
Avez-vous déjà réfléchi au coût de votre garde-robe? Tenté d’évaluer le prix de chacun des morceaux qui s’y trouvent et d’additionner le tout? Si vous êtes comme moi (ex-acheteuse compulsive), vous évitez probablement de le faire tellement le chiffre au bout de cette addition vous effraie.
 
Et si je vous disais que vos vêtements ont encore un coût même lorsqu’ils sont sagement rangés dans votre penderie? Choquant, je sais.

Nous sommes habitués à penser les coûts en matière d’argent. Le coût d’un vêtement devient rapidement synonyme du prix sur l’étiquette. En général, plus ce prix est élevé, moins on veut se débarrasser du vêtement en question, et ce, même s’il ne correspond plus du tout à notre taille ou à nos goûts.
 
Toutefois, nos vêtements ont aussi un coût qui se calcule en temps et en énergie.
 
Je m’explique.

Il n’y a pas si longtemps, je pouvais passer de nombreuses heures à consulter une multitude de boutiques en ligne à la recherche du morceau parfait à ajouter à ma garde-robe. J’effectuais des recherches par mots-clés, je fouillais frénétiquement la section des soldes, puis la section des nouveaux arrivages, je remplissais un panier virtuel puis j’en faisais de même pour la prochaine boutique en ligne que je visitais.

Je comparais ensuite mes nombreux paniers et je tentais de faire le tri entre ce que je voulais (TOUT) et ce dont j’avais besoin (rien). Je procédais par élimination pour ne conserver que quelques « essentiels » (dont je n’avais absolument pas besoin). Parfois, je procédais à l’achat immédiatement, mais je pouvais aussi décider d’attendre quelques jours.

Pendant ces quelques jours, je consultais régulièrement mon panier d’achats et, si des items n’étaient plus offerts, je recommençais le processus de magasinage en ligne décrit plus haut jusqu’à ce que je puisse remplacer ces « essentiels », arrachés de mon panier virtuel par des acheteuses plus décidées que moi. Pour finalement, peut-être, ne pas acheter du tout.

Vous imaginez tout le temps perdu!

Cette situation n’est peut-être pas la vôtre. Mais sachez que vos vêtements vous coûtent du temps chaque fois que vous magasinez (en ligne et dans la vraie vie), que vous pensez à ce que vous allez porter pour la journée ou aux articles qui manquent à votre garde-robe.

De plus, lorsqu’il devient impossible de nier que votre placard est un mess total, vos vêtements vous coûtent une quantité impressionnante de temps et d’énergie pour les plier, les ranger, les organiser. Pensez au temps et à l’énergie que vous pourriez sauver si vous n’aviez dans votre garde-robe que les vêtements que vous ADOREZ, qui vous vont parfaitement, qui correspondent à vos goûts actuels et qui sont adéquats pour la saison en cours.
 
En plus du temps et de l’énergie, les vêtements que vous n’aimez plus, mais que vous gardez « au cas où » vous coûtent aussi de l’argent. Oui, oui, même s’ils sont déjà achetés et que la VISA est payée. Pourquoi? Parce que vous devez acheter des accessoires pour les ranger et les organiser. Que ce soit de simples cintres ou de complexes armoires-penderies organisées avec les tiroirs et tout le tralala, vous payez pour conserver ces vêtements que vous n’aimez plus vraiment et qui n’ajoutent que du tracas à votre quotidien.

Si vous êtes du genre un peu hoarder et que vous êtes incapables de vous départir du contenu de votre garde-robe, on pourrait aussi dire que vos vêtements vous coûtent de l’espace.

Pensez à comment vous pourriez aménager autrement l’espace qui est réservé aux armoires-penderies et aux commodes. Un joli bureau? Un atelier pour la couture, la peinture ou l’artisanat? Une belle chaise confortable pour la lecture? Les possibilités sont infinies.

Pour ma part, je travaille à réduire la taille de ma garde-robe depuis maintenant plus de 6 mois. Si j’écris cet article aujourd’hui, ce n’est pas pour vous culpabiliser. Je le fais parce que mon expérience de decluttering simplifie mon quotidien alors j’ai envie de vous inviter à l’essayer. Si vous en avez envie. Sinon, c’est ben correct aussi.

Est-ce que vous avez parfois l’impression d’avoir trop de vêtements? Aviez-vous déjà pensé à calculer le temps, l’énergie et l’espace qu’ils vous coûtent au quotidien?