+ Playlists

S'assumer : parlons de plaque occlusale, de bruxisme et de petits looks confortables!

Crédit photo : Camille Perreault
S'assumer : parlons de plaque occlusale, de bruxisme et de petits looks confortables!
Plus jeune, j’avais vraiment mal à la tête un peu n’importe quand. J’avais aussi extrêmement mal aux muscles de ma mâchoire. D’ailleurs, quand j’y pense, c’est peut-être pour ça que je parlais sans arrêt, pour me délier les muscles. Ha!

Parmi les choses qui étaient moins connues quand j’étais jeune — par exemple, que les psychologues sont là pour aider et que c’est correct de consulter, qu’il n’y a rien de honteux à avoir une maladie mentale, que c’est normal d’avoir des problèmes et d’en parler —, les dentistes n’étaient pas forts sur la détection du bruxisme.   
 
C’est seulement au début de ma vie d’adulte (genre) épanouie que j’ai découvert la source de mes maux de tête et de mâchoire. Ma dentiste de l’époque, la magnifique Josée du Centre Dentaire Josée Desrochers, à l’Île des Sœurs, a tout de suite remarqué que je m’étais cassé et microfissuré pas mal de dents, la cause (et vous l’aurez deviné) : le bruxisme. 

Elle me conseillait une plaque occlusale. J’avais vraiment honte de me faire prescrire une plaque dentaire, moi qui avais un petit chum et qui pensais que le regard de l’autre était plus important que ma santé buccodentaire. Finalement, il s’en foutait tellement, de ma plaque occlusale. Pis ça a été la même chose pour tous les autres chums que j’ai eus, parce qu’ils ont tous compris que c’est mieux une blonde qui n’a pas mal à la tête qu’une fille pas de plaque occlusale dans la bouche.

Crédit : josianes/Instagram
 
Ça m’a pris presque trois ans, faire la paix avec ma plaque. Je me souviens que, lorsque j’ai « avoué » à mon chum actuel que j’avais une plaque dentaire, il s’en foutait vraiment beaucoup. Je me souviens m’être sentie un peu conne de m’être arrêtée à l’idée que la préférence buccodentaire d’une personne devait influencer le fait que j’aie mal à la tête ou non.
 
Après ça, j’ai fait la paix avec ma plaque, et maintenant, je ne peux pas dormir sans elle. Je me surprends parfois à la porter vraiment longtemps dans la maison et personne ne fait un big deal avec ça.
 
Fait que, pourquoi je vous parle de ça? Pour faire un petit look de bruxisme?… Pas vraiment. Parce que je trouve ça con de m’être si souvent mise de côté, par peur d’être rejetée par un gars à cause d’une condition qui fait que j’ai vraiment mal à la tête! Si vous avez mal à la mâchoire, que vous grincez des dents, que vous avez l’impression que vos muscles maxillaires sont tellement forts que vous pourriez lever un poids avec votre bouche, allez chez le dentiste! Une plaque occlusale, c’est cher sur le coup, mais ça fait tellement de bien!
 
Pour finir, voici un petit look de plaque occlusale!
Crédit : Josiane Sratis  via Polyvore
 
J’adore dormir en joggings, même si ce n’est pas le choix de pyjamas qui manque chez moi. Comme je suis une adepte de lounge wear et que j’ai toujours froid, je fais souvent du layering de dodo avec une vieille veste de coton. J’ajoute à ça des gros bas, mes trois couvertes et ma couverture chauffante des fois. J’adore ce genre d’habillement parce que je peux le porter pendant 24 heures et si des amis se présentent à la maison ou si j’ai une course à faire, ça fonctionne pour tout ça. Comme je me sens zen dans ce genre d’habillement, j’aime penser que ça aide mon bruxisme (grandement dû au stress, surprise).
 
Pour nettoyer votre plaque, vous pouvez utiliser des pastilles pour dentier. C’est mon truc depuis toujours. Et surtout, faites attention de ne pas la laisser traîner, car les chiens (les miens, en tout cas) adorent les machouiller. C’est vraiment récurrent chez eux pis c’est comme un peu une #PassionMachouille.  
 
Est-ce que vous faites du bruxisme?