+ Playlists

Célibataires? Les applications et sites de rencontre testés (et approuvés!)

Crédit photo : dangquocbuu/pixabay
Célibataires? Les applications et sites de rencontre testés (et approuvés!)
Il y a un an, après avoir passé ma jeunesse en couple, je me suis retrouvée célibataire. N’étant plus à l’école et pas trop le type à cruiser dans les bars, je me suis tournée vers les sites et les applications de rencontre. Au début, c’est un peu une jungle et je ne savais pas trop lesquels utiliser. En tombant sur le mauvais site, c’est facile de se décourager et de se dire qu’il n’y a que des cas désespérés qui veulent se retrouver dans votre lit.

Pour ma part, peut-être est-ce parce que je ne voulais vraiment pas passer à côté du bon. J’ai testé une bonne quantité de site et d'applications et je vous ai préparé un wrap-up de ceux-ci :

Tinder : le classique
Crédit: Tinder/Instagram

J’ai installé l’application Tinder à cause de la pression sociale surtout. Tout le monde se rencontre sur Tinder, je me disais qu’il y avait sûrement du beau monde. Le principe est le suivant (pour ceux qui ne le connaissent pas encore) : des photos apparaissent et on swipe à droite pour apprécier et à gauche pour rejeter. Lorsque deux personnes se sont appréciées, elles peuvent discuter.

J’ai beaucoup aimé qu’il soit essentiel que les deux personnes s’apprécient mutuellement pour discuter. Ça prévient le harcèlement dont on peut être victime sur certains sites où il n'y a pas ce genre de filtre. Aussi, l’application donne des distances réelles entre nous et les autres. C’est bien pour ne pas tomber sur quelqu’un à 50 km de chez vous, mais plus creepy quand il est à moins de 1 km… L’application nous mentionne également si nous avons des amis en commun sur Facebook.

Ma principale déception; c'est basé sur l’apparence en particulier. Rares sont ceux qui lisent les profils et, règle générale, les hommes ne sont pas très difficiles pour swiper à droite et recherchent surtout des one night stands.

Verdict : J’ai été sur l’application pendant une semaine, je n’ai fait aucune rencontre.
 
Badoo : la copie de Tinder

Crédit: badooapp/Instagram
 
J’avais entendu beaucoup de personnes qui étaient sur l’application Badoo, je lui ai donc donné une chance. Le principe est le même que Tinder sauf que tout le monde peut se parler. Pour ma part, je n’ai pas beaucoup apprécié cette option, c’était beaucoup trop de messages à gérer. Vous serez quand même averties quand vous aurez une affinité avec quelqu’un.

Aussi, fouillez-moi pourquoi, Badoo a retrouvé mon ancienne fréquentation de qui j’essayais de me remettre et l’a placé dans mes amis (je ne sais pas trop où parce qu’il était bloqué de mon Facebook et n'était plus dans mes contacts de cellulaire)! Un bon côté de l’application est que, tout comme Tinder, elle indique la distance de nos prétendants, mais nous propose également quelques personnes que nous aurions « croisées en chemin ».

Verdict : J’ai utilisé l'application pendant environ 12 h, c’était trop d’énergie pour peu de résultats.
 
 
Ok Cupid : « l'original »


Crédit : OkCupid/Instagram
 
L'ancêtre des deux applications précédentes. À la croisée des chemins entre Badoo et Tinder, tout le monde peut nous écrire même si l’application ou le site nous propose des matchs. C’est basé sur les mathématiques et l’application indique à quel pourcentage votre date potentielle vous ressemble selon vos réponses à quelques questions; plus vous répondez à des questions, plus c’est précis. J’ai aussi senti que le profil était un peu mieux mis en valeur que sur les autres sites similaires, où la photo est le point focal.

Verdict : J’ai supprimé l’application après une soirée d’utilisation. Malgré tout, j’en ai tiré une date et nous nous sommes fréquentés plus de deux mois.


POF (Plenty of fish)
Cette application est la suggestion d’une date qui n’a pas été plus loin (parce que oui, entre célibataires, nous nous entraidons comme ça). Je n’ai même pas complété mon profil, j’ai bloqué à la question « Vos parents sont-ils toujours ensemble et quelle genre de relation entretiennent-ils? ».  

Verdict : Je reçois chaque semaine des courriels avec mes nouveaux matchs que je n’ouvre pas, car j’ai supprimé l’application.


MonClasseur.com : le vieux classique
Oui, oui, Ça existe encore! C’est malheureusement sur Internet seulement. À quand l’application?

On peut trier par distance, dernière connexion, âge…  L'accent est mis sur le profil et non la photo, ce que j’apprécie particulièrement. Il est possible d’ajouter des photos privées que seuls les contacts voient. Il est impossible de contacter quelqu’un qui n’est pas dans ses contacts, mis à part par une invitation qu’il est possible de personnaliser avec un compte payant.

Les bémols que je trouve à ce site sont les suivants : d’abord, l’absence de toute adaptation aux cellulaires rend le site très désagréable à utiliser, principalement le clavardage. Aussi, sur ce site, « c’est la fille le boss. » Alors après un certain temps, lorsqu’elle a trop d’invitations, elle devient trop populaire et seuls les comptes payants peuvent la contacter. Le truc : ne pas aller sur le site pour quelques jours. Tout revient à la normale ensuite.

Verdict : J’y retourne systématiquement. J’en ai tiré deux fréquentations d’environ un mois, quelques dates et une très belle amitié.


Rencontresportives.com : mon coup de cœur
Tiré d’une discussion avec un ami :
« Je suis tannée que tous les hommes sur les sites de rencontre veulent seulement baiser! »
— As-tu essayé Rencontresportive.com? Tu vas faire du sport et ensuite tu vas baiser.

Le niveau intellectuel est beaucoup plus élevé que sur les autres sites. Quand quelqu’un écrit sur son profil qu’il fait actuellement son doctorat, c’est vrai, contrairement à Badoo et autres! Les profils sont très complets, axés sur le sport et c’est l’objectif du site. J'ai apprécié le français impeccable et la qualité des profils que j’y ai retrouvée. Ils offrent également un babillard pour proposer des activités sportives entre célibataires, que je n'ai pas encore essayé. Ensuite, pour discuter, c’est une autre paire de manches. Je me suis tannée rapidement et nous nous sommes plutôt textés lorsque l’homme en question me plaisait.

Verdict : Deux dates assez agréables, mais aucune fréquentation. J’y retourne, c’est sûr!


Avec le temps, j’ai développé quelques petits trucs dont j’aimerais vous faire part pour rentabiliser votre recherche :
  • Utilisez des photos qui montrent bien votre visage, mais aussi votre personnalité. Mettez-en plusieurs.
  • Lorsque vous utilisez une application, désactivez les notifications. Personnellement, je trouvais lourd de recevoir des messages toutes les 5 minutes. Idem pour les courriels.
  • Une fois adulte, le sentiment de danger s’oublie facilement; rencontrez toujours les personnes dans un lieu public et assurez-vous que quelqu’un de votre entourage sait où vous êtes et qui vous comptez rencontrer.
  • Et surtout, surtout, soyez patientes! Il y aura beaucoup de poissons avec qui vous discuterez avant le prince charmant; vaut mieux en rire.
 
Et vous, quelle application avez-vous essayée? Croyez-vous qu’une rencontre sur Internet peut fonctionner? Pour ma part, j’ai envie de laisser le hasard faire son travail pour quelques semaines plutôt que de forcer les choses… Qui sait!