+ Playlists

Anovule-moi : ta petite question sur la contraception hormonale - partie 1

Crédit photo : heblo/Pixabay + pazsartori_ilustracion/Instagram
Anovule-moi : ta petite question sur la contraception hormonale - partie 1
Pilule contraceptive, stérilet, anneau vaginal, injection, timbre transdermique… Vous avez des questions sur la contraception hormonale? Votre utérus a peur? Je suis là pour vous aider (je suis pharmacienne et j'étudie maintenant en médecine)!
 
Aujourd'hui et dans les semaines à venir, je vous présenterai sept mythes à propos de la contraception hormonale... et les explications qui démythifient chacun d'eux!
 
1. La pilule contraceptive n’a pas d’autres avantages que d’éviter une grossesse
Côté grossesse, vous pouvez atteindre jusqu’à 99,9 % d’efficacité selon votre capacité à prendre la pilule de façon rigoureuse.
 
Autres avantages possibles :
  • Diminue le risque de certains cancers dont celui des ovaires et de l’endomètre SANS augmenter le risque de cancer du sein;
  • Diminue les pertes sanguines pendant les menstruations donc moins de risque d’anémie (et moins de chance de se transformer en appât à vampire une semaine par mois);
  • Peut diminuer l’hirsutisme (poils, poils, poils) et l’acné (certaines pilules plus que d’autres);
  • Diminue les symptômes du syndrome prémenstruel (maux de tête, douleurs menstruelles et humeur).
Source : AOGQ 
Source : PubMed (AJOG)
 
Crédit : Giphy 

2. Vous n’avez plus besoin du condom grâce à ce remède hormonal magique!
Malheureusement, votre seule arme contre les infections transmises sexuellement est le condom et il n’est pas infaillible. Il ne doit quand même pas être oublié!
 
Le latex est à favoriser, si vous ou votre partenaire n’y êtes pas d’allergique, pour une meilleure protection. Ne pas utiliser de condoms avec des saveurs pour les relations sexuelles avec pénétration à moins de vouloir faire débalancer votre flore vaginale (ex : irritation, infections, etc.).
 
Source : JOGC 
Crédit : Giphy 

3. La prise en continu c’est mal, ce n’est pas naturel. VOUS DEVEZ EXPULSER TOUT CE SANG! 
Bon, là il faut clarifier certaines choses ! Dès que vous prenez des hormones, le résultat est un cycle menstruel artificiel. Avec ou sans arrêt, mes chères dames, le résultat reste le même. Le choix vous revient alors discutez-en avec votre professionnel de la santé.

L’arrêt de la contraception hormonale à des intervalles réguliers aurait été principalement établi pour faire accepter la contraception par la religion. Eh oui ! La pilule pour des fins de contraception est décriminalisée depuis seulement le 1er juillet 1969 au Canada.

Je vous dirais même qu’il y a plus d’avantages à la prendre en continu qu’à faire des arrêts ! Les effets secondaires étant similaires pour l’un ou l’autre des régimes.

La prise en continu permet d’avoir MOINS de tout ça :
  • Risque de grossesse lors d’un oubli;
  • Maux de tête;
  • Irritation génitale;
  • Fatigue;
  • Ballonnements;
  • Douleurs menstruelles;
  • Saignements menstruels.
Source : CBC 
Source : PubMed (Cochrane Library)
Source : PubMed (The European Society of Contraception and Reproductive Health)
 
Crédit : Giphy
 
À venir dans la partie 2 :
  1. Le risque de caillots est important avec toute méthode contraceptive hormonale.
  2. Si vous prenez une contraception hormonale trop longtemps, vous deviendrez infertile.
  3. Certains médicaments et produits de santé naturels diminuent l’efficacité de votre contraceptif.
  4. Vous pouvez débuter la pilule n’importe quand.
 
Pourrez-vous trouvez les réponses avant la publication de la 2e partie?
Voici un site Internet fiable qui pourrait vous aider!
 
Attention! Ce sont seulement des informations générales. Votre professionnel de la santé est toujours le mieux placé pour adapter ces informations à votre corps parce qu’il n’y a malheureusement pas d'utérus universel.

Avez-vous des questions à propos de la contraception (hormonale ou pas)?