+ Playlists

Deux looks trop faciles avec la palette Nudes TruNaked de Covergirl

Crédit photo : Marie-Hélène Racine
Deux looks trop faciles avec la palette Nudes TruNaked de Covergirl
On pourrait croire que la tendance des nudes dans le monde des ombres à paupières commence à se faire vieille… et pourtant! C’est ce qui nous charme encore, et encore, et encore. Cette mode n’est pas prête de se faire « tasser »! À l’ère des célébrissimes palettes Naked d’Urban Decay qui trouent notre budget à coup de soixantaines de dollars, une palette nude équivalente et à petit prix n’est pas de refus. Et c’est à ce moment que je vous présente la Nudes TruNaked de Covergirl.
 
Crédit : Covergirl
 
Cette palette se détaille entre 10 $ et 13 $ selon les pharmacies et promotions du moment, et saura combler vos envies irrépressibles de maquiller vos douces paupières d’un chatoiement de teintes beiges, brunes, chameaux, taupes, coquillages, etc. Cette palette est hyper polyvalente et vous permettra de réaliser plusieurs looks à moindre coût, ce qui est très win-win pour mon maigre salaire inexistant d’étudiante. Alors, voici deux looks, un qui se porte très bien dans n’importe quelle occasion, et un pour les soirées (ou journées!) un peu plus spéciales (spatiales #trololol).
 
Crédit : Marie-Hélène Racine

Pour ce look, j’applique la couleur coquillage sur l’ensemble de ma paupière, à l’aide du petit pinceau éponge (le plus gros embout) fourni avec la palette. La texture éponge du pinceau permet une adhésion optimale du produit et rend le fini beaucoup plus opaque. Ensuite, je prends un pinceau rond pour appliquer la couleur fauve dans le creux de ma paupière. Je reprends le petit pinceau éponge et j’applique la couleur champagne en toute petite touche au centre de la paupière; c’est ce qui va créer de la dimension à mon œil tout en y ajoutant un peu de lumière. Avec le plus petit embout du pinceau fourni avec la palette, je définis mon regard en appliquant à la base de mes cils (ceux du haut et du bas) la couleur cacao. J’estompe le tout avec un gros pinceau de type blender et TADA! Un look simple, lumineux, passe-partout et super fa-fa. #EasyBreezy.

Crédit : Marie-Hélène Racine
 
Voici ma deuxième option, où je me lâche un peu plus « lousse ». J’opte pour un look plus charbonneux et audacieux. Donc, sur l’ensemble de ma paupière, j’applique la couleur vison à l’aide du petit embout éponge et ne lésine pas sur la quantité afin de permettre une couvrance optimale. Pour le creux de ma paupière, j’applique (toujours avec le pinceau éponge) la couleur café (que j’adôôôre!) et je viens immédiatement l’estomper avec un pinceau rond. Avec le même pinceau, je viens chercher la plus foncée des couleurs, zibeline, et je l’applique (en prenant mon temps!) dans le creux de ma paupière, mais seulement dans son coin externe. C’est un peu plus complexe comme étape, donc allez-y lentement. J’estompe le tout avec un pinceau fluffy, puis, à l’aide du plus petit embout éponge, je réapplique la couleur cacao, mais au ras de mes cils inférieurs, afin d’approfondir mon regard. Et voilà, un petit smoky-eyes, pas trop compliqué.
 
Et vous, êtes-vous plus audacieuses ou discrètes dans le choix de vos ombres à paupières?