+ Playlists

Être (genre) organisée en 4 astuces pas pires

Crédit photo : stevepb/Pixabay
Être (genre) organisée en 4 astuces pas pires
Il y a quelque temps Victoria partageait ses astuces de prof pour mieux s’organiser. Si nous partageons le même choix de carrière, il n’en est pas de même pour notre sens de l’organisation. En effet, mes compétences organisationnelles sont à développer (ceci est totalement un euphémisme).

Quand on est une personne messy et désorganisée, les trucs à la Pinterest où  les astuces fréquemment partagées à base de petits cahiers cuties et de post-it multicolores ne fonctionnent pas. Pis, c’est pas que j’ai pas essayé, mais invariablement les cahiers se noient sous des liquides divers et les post-it prennent le bord rapidement. 

Malgré les apparences, j’ai tout de même su augmenter mes capacités avec les années et ce, grâce à quelques trucs dont je vous fais part avec plaisir.
Disclaimer : Si vous n’êtes pas une personne bordélique, il se peut très bien que ces astuces vous semblent bien basiques, voire désuètes.

1. Abandonnez 
Mon  premier truc est celui qui m’a le plus aidée. Malgré toutes les difficultés vécues en lien avec ma désorganisation, une part absurde de ma personne s’entêtait à ne pas adopter les trucs et conseils des personnes « normales ».
- Un agenda? Pff pas besoin, j’ai jamais manqué de rendez-vous. Ah… Sauf le mois passé!
- Un porte-clés, pour quoi faire? 
- IMPRIMER MES NOTES DE COURS ET LES RANGER? QUELLE IDÉE ABSURDE.

Ces déclarations vous semblent ridicules? Tant mieux, parce qu’elles le sont. J’ai bien honte de l’admettre, mais il m’a fallu me faire violence pour abandonner cette idée farfelue que puisque je me débrouillais à peu près, tout était all good.  J’ai fini par imprimer mes notes de cours et noter mes événements divers. Et j’ai un porte-clés. Je m’en porte très bien!

2. Utilisez votre cellulaire
Je note mes rendez-vous et autres dans mon agenda de cellulaire. Contrairement au moyen papier, si je l’égare, les données se retrouvent grâce aux divers nuages. Aussi, chaque fois que j’ai tenté d’utiliser un agenda, ça a duré deux semaines. Si vous êtes un enfant de la technologie, votre cell devrait être toujours à portée de main et vous ne risquez pas de l’oublier.

3.  Dotez-vous d’un Bullet journal
Cette méthode est un mélange entre la to do list et l’agenda. S’il existe des modèles variés et très diy-esques, je m’en tiens pour ma part à l’essentiel. Inspirée de cet article de mon cher ami Tim (I wish), j’ai développé ma propre méthode. Le but c’est de simplifier au MAXIMUM. Je note donc hebdomadairement ma to do list de la semaine en divisant selon l’importance et l’urgence. Ensuite, je répartis des éléments de cette liste sur plusieurs jours. Croyez-le ou non, grâce à mon bullet journal, j’ai réussi à ne vivre aucun de rush de fin de session et ce, alors même que mes collègues de classe, des futurs profs, n’en dormaient plus. C’est assurément mon plus grand accomplissement à ce jour. 
Voici le modèle sur lequel je me base :

                                          
Crédit photo: Magalie Biron

4. Soyez réaliste dans votre gestion du temps
OK, j’avoue ce conseil, je rush en maudit à le suivre. Alors, faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Vous pensez pouvoir boucler 22 éléments de votre to do list en trois heures? Vous terminez les cours à 15 h et pensez pouvoir être sur votre lieu de travail à 15 h 30, même si celui-ci est au bout de la ville et que vous êtes en transport en commun?
Non, vous ne pouvez pas. Essayez d’estimer le temps avec davantage de latitude afin d’éviter les déceptions.

Et voilà mes astuces d’organisation pour les nulles, est-ce que ça vous a aidées? Avez-vous des trucs et conseils pour les perdues de ce monde? Suis-je seule dans ma gang?