+ Playlists

Je ne serai jamais assez vieille!

Crédit photo : Josiane Stratis
Je ne serai jamais assez vieille!
J’attends d’avoir 30 ans comme je peux attendre autre chose dans la vie. J’attendais d’avoir 30 ans en me disant que j’avais quand même de la chance d’être autant « placée » que ça dans ma vie. J’ai une famille à moi, un chum avec qui ça va bien depuis plus de 6 ans, un enfant merveilleux, un emploi que j’ai inventé par moi-même et qui me permet de me réaliser autant que de payer le loyer.
 
Je loue même un bungalow dans le Mile-End avec un foyer au bois. J’ai une voiture à moi presque payée. On a maintenant un scooter. J’ai un bac et presque fini mon DESS en journalisme, faudrait que j’appelle pour parler de mon « stage ».
 
Si la tendance se maintient, j’aurais écrit 1 700 articles sur les sites de Ton petit look et de TPL Moms. Sans compter les textes partenaires qui ne sont pas signés de mon nom et les Annie Nonyme. J’ai fondé, avec l’aide de Carolane, deux des sites les plus lus au Québec. J’ai même écrit un livre Guide pour une vie adulte (genre) épanouie qui est best-seller.
 
Ce n’est pas rien han? Han?
 
Pourtant, le 7 juin prochain, j’aurai 30 ans et j’ai l’impression que je suis prise dans le carcan d’Internet et que je ne pourrai jamais être plus qu’une blogueuse. Qu’on me comprenne bien, ça me fait plaisir d’être blogueuse, d’avoir fondé des sites, mais je sais que pour une maudite gang de monde, ce ne sera jamais sérieux. Même si on déconstruit les mythes sur la santé mentale, sur l’acceptation de soi. Même si on doit avoir parlé des affaires les plus difficiles de nos vies comme nos avortements, et la maladie mentale de Carolane...
 
…J’ai l’impression que ce ne sera jamais assez.
 
J’ai l’impression qu’on essaie de convaincre les gens qu’ils sont encore jeunes sans comprendre les effets que ça a. J’ai l’impression que pour moi, avoir 30 ans c’était avoir son petit certificat d’être une personne adulte, mais non. Parce que partout dans le discours médiatique on convainc les gens que 40 ans et 50 ans, c’est encore être dans la petite jeunesse. Mais personne n’a l’air de comprendre le tort que ce genre de discours a sur la perception de la vieillesse. Sur la perception du corps qui doit rester jeune même si une personne vieillit. Comme si ce n’était pas correct non plus de prendre de l’âge et de l’expérience.
 
Au point de vue professionnel, même si ça fera 10 ans que je travaille dans le monde de la mode (disons même 13 ans parce que j’ai commencé jeune en boutique), même si ça fait 7 ans que je fais du contenu sur le Web, je ne serai jamais assez pertinente pour parler de mon métier à la radio ou à la télé.
 
Bref, je pensais avoir peur d’avoir 30 ans, c’est un peu le message qu’on me véhicule depuis des années. Et malgré moi, j’y ai aussi participé parce qu’on a publié plein de textes là-dessus. En fait, je suis déçue que ce ne soit que ça, avoir 30 ans. Je croyais que ce serait vraiment pire.
 
Puis, mis à part qu’on a préparé notre party de fête d’avance cette année, je ne vois pas trop ce que ça va changer pour moi, d’avoir 30 ans. Je vais rester la petite jeune « blogueuse » aux yeux des professionnels des communications et je vais continuer d’essayer de montrer que ce n’est pas parce que j’ai l’air jeune que je suis moins pertinente qu’une autre.
 
Je veux dire, je vais avoir 30 ans right? Ce n’est pas rien et ça ne devrait pas être rien.