+ Playlists

Comment obtenir des soins gratuits en santé mentale : des listes pour s'en sortir

Crédit photo : Dessin par Maude Bergeron
Comment obtenir des soins gratuits en santé mentale : des listes pour s'en sortir
Parfois, ça ne va pas toujours bien dans nos vies. Ça arrive à tout le monde d’avoir des hauts et des bas, mais dans certains cas, les bas sont beaucoup plus intenses. Malheureusement, avec les préjugés et le manque de compréhension entourant les maladies mentales, il est souvent difficile d’aller chercher de l’aide, surtout dans les moments les plus critiques.

La première étape lorsqu’on pense d’être atteint d’une maladie mentale ou d’un quelconque problème psychologique, c’est d’en parler avec son médecin de famille (ou un autre médecin). En général, ils sauront vous orienter et faire une référence au guichet d’accès aux services en santé mentale du CLSC. N’hésitez pas à demander à votre médecin pour qu’il effectue cette référence, puisque les listes d’attente peuvent être très longues, vu la grande demande et le manque d’accès aux soins publics. Lorsque votre dossier est traité, un ou une infirmière du CLSC vous contacte pour une évaluation et il/elle vous oriente vers les bons services adaptés à vos besoins. D'ailleurs, n'hésitez pas à contacter les CLSC de votre région pour obtenir des informations. Vous pourriez avoir accès à des rencontres individuelles avec des travailleurs sociaux et à des thérapies de groupe sans avoir besoin de la référence faite par votre médecin!

Comme les délais d’attente peuvent être longs et pénibles, il y a des services offerts si votre situation est urgente et nécessite une intervention rapide. Dans certains hôpitaux, des urgences psychiatriques ont été créées dans le but de fournir une aide immédiate et une consultation avec un psychiatre. À Québec, l’enfant-JésusSaint-Sacrement et le CHUL offrent ces services tandis qu’à Montréal, 13 établissements les offrent :Pour les personnes habitant d’autres villes, sachez que vous pouvez vous rendre à l’urgence de n’importe quel hôpital et qu’ils pourront vous prendre en charge même s’ils ne possèdent pas d’urgences psychiatriques.

Il est aussi possible d’obtenir de l’aide via des lignes téléphoniques gratuites et confidentielles disponibles en tout temps à travers le Québec :

Centre de prévention du Suicide : 1-866-277-3553

Tel-Aide : 1-877-700-2433
Montréal : 514-935-1101
Québec : 418-686-2433
Outaouais : 1-800-567-9699
Gatineau : 819-775-3223
Ottawa : 613-741-6433
Saguenay : 418-695-2433 ou 1-888-600-2433

Tel-Jeunes : 1-800-263-2266

Aussi, les centres de crise sont des ressources extrêmement importantes et leurs services incluent des interventions effectuées par des professionnels adaptées aux besoins de chacun. Ils peuvent se déplacer en tout temps (jour et nuit) et ils offrent aussi des hébergements ni nécessaire.

Voici leurs coordonnées : 
Centre de crise de Québec : 418-688-4240 (Québec) ou 1-866-411-4240 (Portneuf et Charlevoix)

Vous pouvez aussi consulter le répertoire des centres de crise de Montréal et la liste complète de tous les centres de crise du Québec.

Finalement, n’oubliez pas que vous n’avez pas à vivre ces maladies seuls et que l’isolation empire toute situation. C’est en allant chercher de l’aide et en parlant à des professionnels que tout pourra aller mieux. Il n’y a rien de facile et d’évident lorsque l’on est atteint d’une maladie mentale, mais il y a de l’espoir pour tout un chacun.

Pour les proches d’une personne qui souffre, vous pouvez aussi contacter ces professionnels si vous êtes inquiets. Il ne faut jamais prendre ces situations à la légère. Votre présence et votre écoute sont plus qu'importantes.

Pour toute information complémentaire à propos d'un problème de santé non urgent, vous pouvez aussi contacter Info-Santé en composant le 811.