+ Playlists

Confession : je lave toutes mes robes de designers québécois dans ma bonne vieille laveuse

Crédit photo : Montage Johana Laurençon
Confession : je lave toutes mes robes de designers québécois dans ma bonne vieille laveuse
S’il y a bien deux choses à savoir sur moi, c’est d’une part qu’il faudrait me passer sur le corps pour que je change ma laveuse à cuve et d’autre part, que je lave TOUS mes vêtements dans ma bonne vieille laveuse d’amour.
 
Comme je suis maman, propriétaire de deux bulldogs – qui perdent leurs poils et qui bavent partout – et blogueuse de mode adepte de layering, disons que du lavage, j’en fais pas mal. Je fais tellement de lavage que je me suis souvent autoproclamée Docteur Honoris Causa en lavage à l’université de la vie, tiens.
 
Donc, je dois vous faire une confession : je lave à la machine pas mal tout ce que j’ai dans ma garde-robe. Je me dois de vous expliquer les étapes à suivre pour ne pas détériorer mes vêtements malgré ça :
 
  • Bien lire les étiquettes de ses vêtements. Les compagnies n’écrivent pas des blagues sur leurs étiquettes en ce qui concerne l’entretien, certaines fibres peuvent être lavées sans problème dans la laveuse, mais il faut savoir faire attention à la sécheuse. Regardez bien la température de l’eau et les signes interdits.  
     
  • Mettez les éléments délicats dans un sac de lavage. Il existe des sacs pour le lavage (vraiment pratique pour ne pas perdre de bas de bébé, mais je m’égare. Sinon, une taie d’oreiller avec un élastique fait la job. Vous y insérez vos vêtements plus délicats (comme ce petit top en soie qui a coûté deux cents piasses) et vous le mettez directement dans la laveuse. Vous allez devenir accro.
     
  • La sécheuse.  HA, la sécheuse. Cette machine douce-amère. Perso, je suspends mes beaux vêtements pour les sécher (mais je mets quand même de l’adoucissant textile de Downy dans ma laveuse qui protège les fibres des vêtements pour que leur texture soit plus douce! En plus, ça sent trop bon! Pour les serviettes de bain et autres vêtements un peu moins cher, je swippe ça dans la sécheuse en deux secondes.
     
  • Choisir un détergent doux. Parmi les trucs que j’adore, les capsules de détergent 3 en 1 Tide Pods sont vraiment nice pour ne pas se casser le coco (et surtout parce qu’il n’y a pas de risque de tacher un vêtement avec le détergent, chose qui m’est arrivée dans ma jeunesse et que j’ai encore de la difficulté à me pardonner). Elles sont efficaces pour nettoyer en profondeur et raviver les couleurs et elles sont très faciles d’utilisation. Avec ce détergent, je lave à peu près tout, même les vêtements auxquels je tiens le plus #TideChic. Pis, devinez-quoi, rien ne s’abîme.  Même les vêtements les plus fragiles sont étonnamment lavables. J’adore aussi le fait qu’il suffit d’en mettre une dans la cuve et voilà, le tour est joué!
     
  • Savoir quoi ne jamais laver à la maison. Il y a trois trucs que vous ne devriez jamais laver à la maison : les vestons structurés (alors moi je n’en ai pas… joke), les vêtements perlés à la main et les manteaux de duvet. C’est important de le savoir.
 
Saviez-vous que plus de 50 % des gens vont jusqu'à ne pas porter certains de leurs vêtements préférés, de peur de les abîmer au lavage. Pourtant, si on s’y prend bien, la mode élégante faite de tissus lavables est facile d'entretien!

Article rédigé par Josiane Stratis