+ Playlists

Le 5ième, un nouveau café zéro déchet à Montréal

Crédit photo : Le 5ième/Facebook
Le 5ième, un nouveau café zéro déchet à Montréal
Le 5e est né des passions communes pour l'écologie et le contact humain de deux étudiants de l’ETS, Simon Fonseca et Dorian Zéphir. L’entreprise, qui ouvrira ses portes à la fin de l’été, se veut un café zéro déchet et un espace de coworking fonctionnant selon trois principes : innovation, convivialité et coopération. J’ai récemment eu la chance d’accorder une entrevue à Dorian, l'un des fondateurs. Voici ce qui en découle :

Un café écologique
Ayant l’écologie à cœur depuis longtemps, c’est en écoutant la fameuse conférence Zero Waste Home de Bea Johnson que Dorian s’est senti inspiré. Il a décidé d’intégrer ce principe à son quotidien et a remarqué que, finalement, ne pas produire de déchets ne demande pas beaucoup d’efforts. C’est dans cette optique que Dorian et Simon souhaitent bâtir leur café : il faut que ce soit un café « normal », où le concept du zéro déchet passerait inaperçu. Tout sera fait de façon discrète, par exemple, en utilisant des matières uniquement compostables, recyclables ou réutilisables. Pour eux, réduire la production de déchets se fait d’abord par des initiatives très simples, comme remplacer les serviettes de papier par des serviettes en tissu. Les deux jeunes entrepreneurs sont également encadrés par des spécialistes en écologie, dont Mélissa De Lafontaine, bien connue au Québec.
 
Une communauté soudée

Cette entraide est très importante puisque l'un des principes sur lesquels se base le projet est la coopération. En effet, quand Simon et Dorian ont décidé de démarrer leur propre entreprise, plusieurs étudiants se sont joints à eux. Tous trouvaient que leur école et son quartier, Griffintown, manquaient de convivialité, et souhaitaient y remédier. Le nom du café fait ainsi référence au cinquième étage de la maison des étudiants de l'ETS. Au total, une quinzaine de personnes ont participé, chacune à leur façon, à donner vie au projet. C'est sans compter l'aide demandée à des personnes plus expérimentées, à d'autres commerces, etc. Dorian et Simon sont ravis de voir cette belle entraide et de recevoir autant de soutien.
Dorian (à gauche) et Simon (à droite)
Crédit  : le5ieme/Instagram

Un lieu convivial et moderne
Les deux jeunes entrepreneurs voyant grand, ils ont prévu toute une semaine d'inauguration pour l'ouverture du café, avec massothérapie sur chaise, barbier présent sur place, conférences, etc. Ces petits luxes se poursuivront également après l'inauguration, à raison de deux ou trois fois par semaine. Le jour, le café sera un espace de travail idéal, avec sa grande luminosité et son ambiance chaleureuse. Le soir, il se transformera en galerie d'art, en studio de danse, et en tout ce qui plaira aux propriétaires et aux clients!

Afin d'être en mesure d'ouvrir au mois d'août prochain, Le 5ième est présentement au cœur d'une campagne de sociofinancement, qui servira notamment à couvrir les frais d'aménagement du café. Pour les encourager, c'est juste ici. Vous pouvez également les suivre sur Facebook pour ne pas rater leur fameuse semaine d'inauguration!


Que pensez-vous de cette initiative?