+ Playlists

Festival International du Film Black de Montréal : créativité, diversité culturelle et 7e art réunis!

Crédit photo : Sandro França/Facebook
Festival International du Film Black de Montréal : créativité, diversité culturelle et 7e art réunis!
S’il y a une leçon importante que j’ai apprise au cours des dernières années, c'est l’importance de s’exprimer. Ça peut paraître niaiseux dit de cette façon, mais plus jeune, j’ai toujours eu peur de dire ce que je pensais pour différentes raisons : par peur d’être jugée, peur d’être impertinente, peur d’être incomprise... Depuis que je connais le mouvement « Black Lives Matter », je trouve ça important d’utiliser les différentes plateformes qu'on nous offre pour parler des réalités que vivent les communautés noires.

S’il y a un festival qui réussit parfaitement ce mandat, et ce depuis douze années, c'est bel et bien le Festival International du Film Black de Montréal (FIFBM). Créé par la Fondation Fabienne Colas, il se déroule du 28 septembre au 2 octobre 2016. Le thème est justement « speak up », donc « exprime-toi ».À travers les films sélectionnés, les événements spéciaux, les tables rondes et les invités d’honneur, la programmation permet de mettre en valeur une histoire, une personne, un mouvement qui n’a pas eu peur de faire entendre sa voix, qui a su aller au-delà des conventions, qui n’a pas eu peur de revendiquer et de changer l’ordre des choses.

Valoriser la diversité et donner la parole aux minorités en ouvrant les yeux sur certaines réalités de notre monde, à travers le septième art, sont les missions derrière le Festival International du Film Black de Montréal. De plus, le festival veut favoriser le développement du cinéma indépendant qui ne reçoit pas nécessairement le crédit ou l’attention médiatique qu’il mérite.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous voulons dénoncer les incohérences, les inégalités, les injustices qui sont encore trop nombreuses », soutient la présidente du festival, Mme Fabienne Colas. « L’accès aux opportunités continue d'être que pour certains. Nous ne pouvons pas faire comme si tout allait bien. Chacun doit jouer son rôle si l’on veut que les choses changent. »

Pour cette raison, j’irai au festival pour encourager les artisans d’ici et d’ailleurs, avoir un sentiment de fierté en regardant différents films de la programmation, et essayer de prendre un égoportrait avec Spike Lee et les porte-paroles de l’événement, Valérie Daure et Manuel Tadros. Tant qu’à être déjà sur place, pourquoi ne pas en profiter? T'sais!

Vous trouverez plus d’informations sur la programmation complète sur le site officiel de l'événement.

Et vous, allez-vous faire un tour au festival? 

Crédit : Sandro França/Facebook