+ Playlists

Josiane Stratis, 30 ans, TDAH (et je viens de le savoir)

Crédit photo : josianes/Instagram
Josiane Stratis, 30 ans, TDAH (et je viens de le savoir)
D'aussi loin que je me souvienne, il me semble que j'ai toujours eu plus de difficulté que les autres à faire des choses simples. Par exemple, mon ménage. Mon doux que j'ai de la difficulté à faire mon ménage comme les autres. Mon doux que ça me prend tous les efforts nécessaires pour m'atteler à une tâche et la finir. 

Par contre, placez-moi au pied du mur et je vous ponds des affaires de fou en une soirée. Des travaux d'école qui sont ensuite pris en exemple, des textes avec des milliers de views. Heille, si je dois faire quelque chose là-là pis que j'ai le goût, attention. 

Je me suis rendu compte du fait que j'étais nulle en organisation de ma personne quand j'ai eu mon garçon. Avant ça, tout était maléable, c'était tough, mais j'y arrivais. En fait, je trouvais toujours un moyen de réussir toute sans que ça parraisse que, pour moi, ce n'était vraiment pas facile. Puis, j'ai eu cette petite boule d'humain qui m'a jetée par terre, j'avais l'impression de ne pas y arriver. 

Vous allez me dire « ouin, calme-toé la grande sur ta vision de la vie, tu travaillais 40 heures semaine avec un bébé d'un mois ». Je sais ça, mais vous voyez, j'ai été capable de passer au travers. En étant bien entourée, mais je suis passée au travers quand même. 

L'année dernière, j'ai vu le documentaire TDAH mon amour à Télé-Québec et ç'a sonné une cloche. Je le redis, je suis wise pour comprendre et faire des liens; j'ai longtemps pensé que j'étais une sorcière. Je comprends juste vraiment vite les trucs. Ça m'a fait peur. Je me suis informée à savoir si je pouvais faire le test de TDAH pour adulte et on m'a expliqué que c'était long et bien coûteux. J'étais encore en train de payer des dettes connes, j'ai donc mis le projet sur la glace.

Cet automne, je regardais ma liste de buts de 30 ans. J'avais 4-5 affaires dessus : un frigo qui fait de la glace en numéro un, le fait de voyager toute seule, finir mon DESS en journalisme et, finalement, savoir si je suis TDAH.

Long story short, mais dans les années 80-90, c'était les petits gars qui étaient TDAH, pas les jeunes filles qui parlent tout le temps et qui ont besoin de macher de la gomme pour écouter. Les petits gars.

Fait que je me suis payé un test de TDAH au privé qui venait aussi avec le test de douance. Ce n'est pas que je me pense bonne, mais j'ai compris trop tard dans ma vie que j'avais un bon potentiel et que je comprenais toute vite. J'ai fait le test un bel après-midi d'automne, tout le monde au bureau trouvait ça nice ma démarche, puis j'ai attendu les résultats.

Je me suis pointé à mon rendez-vous dans une journée à 5 événements à couvrir, un peu essoufflée. Je savais ce qu'on allait me dire, je pensais prendre ça en riant.

« Vous avez un déficit de l'attention avec impulsivité, Madame Stratis, et vous êtes plus intelligente que la moyenne dans deux affaires. »

J'ai pleuré. J'ai pleuré parce que j'avais l'impression qu'on venait juste de me dire que j'avais marché toute ma vie avec un boulet que je ne pouvais pas voir. Ou qu'on me disait qu'il n'existait pas. J'ai fait la joke que j'avais enfin ma maladie mentale, mais comme n'importe qui, ma plus grande peur c'était que ce soit autre chose que ça. J'en ai voulu à vraiment beaucoup de monde de ne pas m'avoir juste évaluée pis aidée dans mon jeune temps.

Je me suis trouvée conne d'avoir pensé pendant si longtemps être conne et être moins intelligente que les autres quand c'est le fucking contraire. Sorry, not sorry.  

Mais heille, maintenant que les mots et que le DX est dessus, je crois que pas mal plus de monde va comprendre que si j'ai de la difficulté à être à l'heure, à me concentrer, à ne pas sauter du coq à l'âne, à avoir la tête qui roule à 100 miles à l'heure tout le temps, à m'overbooker et à dormir seulement épuisée ou sur la mélatonine, hé ben, je suis contente d'avoir enfin ça à leur dire. 

Pis est-ce que je vais prendre des médicaments? Je ne le sais pas, je vous en reparle. Je vais lire le livre Mon cerveau a encore besoin de lunettes pour commencer, et je vais voir. 

***Si vous pensez avoir un TDAH, parce que ce n'est crissement pas vrai que dans le monde dans lequel on vit, tout le monde en a un, je vous conseille de consulter la liste des neuropsychologues de votre région sur ce site