+ Playlists

4 raisons pour lesquelles j’aime Le chalet à VRAK

Crédit photo : VRAK.TV
4 raisons pour lesquelles j’aime Le chalet à VRAK
Le 10 janvier dernier, la troisième saison tant attendue du Chalet est enfin arrivée sur nos écrans. Yeah!

La série culte de VRAK, mettant en vedette des actrices et acteurs de talent et d’ici, pointe le bout de son nez gelé avec une nouvelle saison qui risque de faire plaisir, une fois de plus, aux amoureux de l’émission.

Pour souligner le début de la troisième saison, j’ai décidé de vous faire un petit top 4 des raisons pour lesquelles je suis tombée en amour avec cette série québécoise jeunesse​ pour tous.

Raison 1 : Les personnages féminins
Cette série met en scène des femmes fortes et non stéréotypées qui ont de la répartie. Elles montrent aux jeunes femmes que « quand on veut, on peut », qu’on n’a pas nécessairement besoin d’un chum pour vivre et que quand ça fonctionne pas dans son couple, c’est important d’en parler. Elles prônent la confiance en soi et elles assument leurs faits et gestes. Pis moi, j'aime ça.

Raison 2 : Vise une large audience
Cette série, bien qu’elle soit faite à la base pour atteindre un jeune public, vient chercher une multitude de personnalités et d’âges. Les mamans, les papas, les frères, les sœurs, tout le monde s’installe le mardi soir pour écouter Le chalet. Même la collabo Marie-Pier capote ben raide!

Raison 3 : L’intrigue
« OMG, qu’est-ce qui va se passer avec Antoine et Cath? Et Charles et Sarah? Ils vont revenir ensemble? Dis-moi qu'ils vont revenir ensemble!? » Ça, c'est moi dès que l'émission est finie et tout le restant de la semaine, jusqu'au mardi d'après. #SorryNotSorry

Crédit : VRAK.tv

Raison 4: La diversité des personnages
La série met aussi en vedette des personnages aux personnalités diverses et variées. Pis ça aussi ça fait du bien!

Crédit : VRAK.tv

En gros, la seule faiblesse de l’émission, c’est qu’elle dure juste 30 minutes.

Soyez à l’écoute, tous les mardis à 17 h 30 sur les ondes de VRAK.

Quelle est votre série québécoise préf'?