+ Playlists

3 façons de lire à l’infini, gratuitement!

Crédit photo : Patrik Göthe/Unsplash
3 façons de lire à l’infini, gratuitement!
J’ai récemment renouvelé mon abonnement à la bibliothèque municipale, lieu que je n’avais pas fréquenté depuis au moins les dix dernières années.
 
J’y ai redécouvert les joies de ce service public qui permet aux citoyen.ne.s de lire gratuitement. C’est fou quand même de réaliser que je n’avais pas emprunté un livre à la bibliothèque depuis que j’ai terminé l’université (et même à l’époque, j’empruntais plutôt des livres destinés à mes études et peu pour le plaisir).
 
Et ce n’est pas parce que je ne lisais pas, mais seulement que j’avais développé le réflexe d’acheter livres dont j’avais envie.
 
Si seulement ma biblio de quartier était aussi belle que ce petit bijou de Lisbonne.
Crédit : Caroline B. Courcy

Je me suis mise à me demander pourquoi j’ai acheté autant au lieu d’emprunter? Pour le simple fait de posséder quelque chose? Par impulsivité? Parce que mes finances me permettaient de le faire? C’est vraiment bête, mais j’avais comme « oublié » que je pouvais lire de façon tout à fait gratuite. Voici quelques façons de le faire :
 
Le partage
Au moins, j’ai toujours échangé des livres avec mon entourage. Ça me permet de découvrir des lectures auxquelles je n’aurais nécessairement pas songé. C’est aussi une belle façon de partager une expérience, d’échanger et de discuter de même qu’un excellent moyen de rentabiliser un achat!
 
La bibliothèque publique
Ça me rend tellement heureuse d’avoir redécouvert ce service. Il est même possible d’y proposer des achats pour des livres qui ne font pas encore partie de leur collection et de demander un prêt entre bibliothèques pour des ouvrages qui ne sont pas disponibles dans notre bibliothèque de quartier. La durée de l’emprunt varie peut-être dans chaque ville, mais ici, j’ai les livres pour trois semaines!  
 
Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)
Marie-Eve m’a parlé des nombreux livres numériques qu’elle emprunte à la BAnQ qui lui permettent de lire l’esprit tranquille. La période de prêt est de 21 jours, après quoi le livre n’est plus accessible sur votre appareil. Aucuns frais de retard. Pratique pour celles et ceux qui aiment lire en format numérique (et qui oublient de retourner leurs livres). L'abonnement est gratuit pour tous les résident.e.s du Québec.
 
Je n’arrêterai pas pour autant d’acheter quelques livres qui me tiennent à cœur (notamment pour encourager nos auteur.e.s québécois.e.s), mais je crois avoir retrouvé un excellent moyen d’économiser ici et là tout en continuant de m’adonner à ce petit plaisir de la vie. En plus, ça permet d’accumuler moins de matériel.
 
Avez-vous comme moi négligé ces services pourtant si merveilleux?