+ Playlists

Kapara Vintage : magasiner des fripes sans sortir de chez vous, c'est maintenant possible!

Crédit photo : Kapara Vintage/Facebook
Kapara Vintage : magasiner des fripes sans sortir de chez vous, c'est maintenant possible!
Il y a environ trois ans, je passais beaucoup de temps dans les friperies à tenter de dénicher de beaux morceaux de vêtements originaux. Comme je n’étais pas très bonne, je me suis vite lassée du projet (je n’avais définitivement pas lu cet article ni celui-ci). Bonne nouvelle pour vous et moi, de gentilles personnes cachées derrière le projet Kapara Vintage font le tri pour nous! D'aileurs, il s'agit du projet d'une ex-auteure de Ton Petit Look, Mia Kalille!

Vraiment une jolie camisole.
Crédit : Kapara Vintage

Peut-être avez-vous déjà entendu ce nom parce que deux fois par année, une giga vente de vêtements et d’objets de seconde main est organisée (pour savoir quand elles ont lieu, allez vite liker leur page Facebook). Je n'ai jamais eu la chance d'y aller, mais je sais qu'elles sont extrêmement populaires et que des artistes locaux y participent.

Un beau jaune soleil pour aller avec le printemps qui arrive (même si au moment où j'écris ces lignes il fait très gris et il pleut)
Crédit : Kapara Vintage

Bref, si comme moi vous n’habitez pas Montréal et que vous aimez magasiner dans le confort de votre salon lit, vous serez plus que ravi.e.s d’apprendre qu’on peut désormais acheter les trouvailles de Kapara Vintage sur Internet!

Crédit : Kapara Vintage

Plus de 50 items sont ajoutés par jour! Moi, ça fait mon bonheur. Parmi ceux-ci se retrouvent de très grandes marques telles qu’Adidas, Tommy Hilfiger et Reebok à prix modiques. Il y a aussi des objets vintage sur leur site comme de très très cutes assiettes à thé.

On va se le dire, la coupe de cette jupe est parfaite.
Crédit : Kapara Vintage

Outre les vêtements et les objets, il y a aussi des lunettes de soleil, épinglettes, ceintures, casquettes, foulards et souliers, etc. Je suis pas mal certaine qu’on gagne à y aller souvent comme l’inventaire est constamment renouvelé. En plus, avouez qu’on se sent moins mal de dépenser quand c’est seconde main, ha!