+ Playlists

Étudier dans un domaine pour travailler dans un autre, du gâchis?

Crédit photo : janeb13/Pixabay
Étudier dans un domaine pour travailler dans un autre, du gâchis?
Lors de mon admission à l’université, j’ai été acceptée dans divers programmes, puis sur un coup de tête, je me suis inscrite au baccalauréat en gestion et design de mode, profil commercialisation de la mode. J’ai toujours été dans l'équilibre quasi parfait entre la créativité et le « rationnel », alors étudier en gestion de la mode me semblait un choix parfait. J’avais raison. J’en ai mangé. J’ai aimé tous mes cours sans exception (OK, sauf deux), puis j’ai excellé. Tout semblait indiqué pour un avenir prometteur dans une industrie qui me passionne et me passionnera toujours, mais il en fut autrement lorsque j’ai eu mon diplôme en main.

J’ai reçu quelques offres  provenant du domaine dans lequel j'ai poursuivi mes études, mais celle que j’ai acceptée, contre toutes attentes, fut celle de mon père, lui qui a sa propre entreprise dans le monde de la technologie de l’information et du VFX, et ce, depuis 25 ans. Il a vu du potentiel en moi pour l’avenir de sa compagnie, et j’ai décidé d’y croire et de me lancer.

J’ai beau avoir baigné dans l’informatique toute ma vie #MerciPapa, je venais de faire un virage à 180 degrés quant à mon choix d’industrie. Certes, c'est un poste de gestion, alors la majorité de mon bac est utile et pertinent, mais ça a occasionné une longue période de remise en question. Est-ce que je trahissais mes professeurs et moi-même en allant vers une industrie qui n’était pas mon premier amour? Est-ce que je venais de prendre l’option facile? Est-ce que j’étais à ma place? Et plus encore.

Puis, la majorité des questions ont trouvé leur réponse. Je n’ai trahi personne en suivant mon instinct, et j’honore les enseignements qu’on m’a donnés en les appliquant dans mes situations de travail. J’ai probablement pris un chemin difficile, car ça vous change une relation avec votre père que de travailler avec lui, mais surtout parce qu’il s’attend à beaucoup de moi, car il est extrêmement difficile de lui plaire. Mon plus grand obstacle a été de m'instruire sur une nouvelle industrie, et je continue d’en apprendre tous les jours.

Il va sans dire que j’aurai toujours une place pour la mode dans mon cœur et dans ma vie. Je continue de lire sur le sujet et d’écrire sur la mode. Je suis encore jeune et je n’ai aucun doute que la mode et moi nous nous recroiserons lors de ma carrière d’une manière ou d’une autre.
Enfin, après un an, je pense être tout à fait à ma place dans l’entreprise où je suis. Ma relation avec mon père a beaucoup évolué, et nous avons un lien spécial que j’affectionne beaucoup maintenant. Alors, je suis en paix avec mes choix et j’ai de la chance, car je suis consciente que ce n’est pas la réalité de bien des gens. La vie a une drôle de manière de se dessiner devant moi, mais j’aime déjà ce que je vois.
 
Avez-vous vécu une situation similaire lorsque vous avez terminé vos études?