+ Playlists

Les philosophes ne sont pas que des messieurs barbus! - Partie 1

Crédit photo : MatiasDelCarmine/Shutterstock
Les philosophes ne sont pas que des messieurs barbus! - Partie 1
Quand on recherche « philosophe » sur Google images, on obtient toujours une série de photos d'hommes à l'air pensif, souvent barbus, pas mal toujours blancs. De nos jours, on reconnaît de plus en plus la place des femmes en philosophie, bien que le milieu soit encore dominé de manière écrasante par les hommes et que de sérieux problèmes d'équité persistent. Cependant, il serait faux de penser que les Grands Philosophes, dans l'histoire, n'ont été que des hommes : bien que la pratique occidentale de la philosophie ait eu tendance à écarter systématiquement les femmes, cela n'a pas empêché quelques-unes d'entre elles de se tailler une place de choix. Voici donc trois femmes philosophes à découvrir issues de trois grandes périodes de l'histoire!

Hypatie d'Alexandrie (Antiquité tardive)
Hypatie d'Alexandrie était une philosophe suivant les enseignements de Plotin (lol), une très influente philosophe de l'antiquité tardive. Elle était également mathématicienne et astronome. Malheureusement, nous ne possédons aucun de ses écrits, donc il est impossible de la lire, quoiqu'on puisse lire ce que d'autres figures de l'époque disaient à son propos. Cependant, son existence nous rappelle que la présence des femmes en philosophie remonte à l'Antiquité même!

Christine de Pizan (Moyen-Âge)
Poétesse de métier, Christine de Pizan est généralement connue pour avoir écrit La Cité des Dames, où elle décrit une ville allégorique construite par et pour des femmes où règnent noblesse d'esprit et vertu. (Si vous êtes curieux.se d'en voir un manuscrit, c'est par ici.) Plusieurs la considèrent comme une auteure « féministe », bien que ce terme soit anachronique à la période médiévale, puisqu'elle dénonce les idées sexistes d'influents auteurs masculins. L'idée d'une ville entièrement composée de femmes sera reprise par d'autres auteures plus tard dans l'histoire, notamment par Monique Wittig dans son célèbre roman Les Guérillères.

Élizabeth de Bohême (Époque moderne)
Élizabeth de Bohême est une princesse pas comme celles de Disney, connue pour sa correspondance avec René Descartes, l'un des philosophes les plus importants de l'époque moderne. Elle est une élève brillante et avide de connaissances, très intéressée par la nature de l'âme et le lien l'unissant au corps. Elle donne d'ailleurs du fil à retordre à Descartes en le poussant à défendre en profondeur sa fameuse position « dualiste » : selon lui, le corps et l'âme sont deux choses complètement distinctes, mais alors comment interagissent-elles?

Restez aux aguets pour la seconde partie de cette enquête où je vous recommanderai quelques philosophEs contemporaines! Avez-vous une philosophe ou une intellectuelle préférée?