+ Playlists

3 pièces de théâtre féministes à lire pour s'inspirer

Crédit photo : Rébecca Déraspe/Facebook
3 pièces de théâtre féministes à lire pour s'inspirer
Je suis une fervente de théâtre. Je l’étudie, je l’enseigne, je vais le voir et j’aime le lire. Comme cet art n’est pas accessible à tous, au sens où ce n’est pas tout le monde qui peut s'offrir des billets, je vous recommande aujourd’hui trois pièces féministes à lire. J’espère ainsi piquer votre curiosité et peut-être même, vous donner l’envie de réserver un 20 $ par mois pour aller voir une pièce qui vous parle.

Crédits : Booknode
 
J’accuse d’Annick Lefevbre
Annick Lefevbre présente ici le portrait de cinq femmes qui en ont plus qu’assez de leur situation. Il s’agit de cinq monologues complètement différents et qui n’ont pratiquement pas de point commun à part Isabelle Boulay. Je recommande cette pièce pour le monologue de La fille qui agresse parce que c’est un point de vue qui est rarement mis de l’avant dans l’art. Celui de La fille qui intègre m’a fait pleurer pendant plusieurs minutes et m’a permis de réaliser à quel point nous pouvons être exigeant.e.s envers les immigrants/les minorités. C’est une pièce qui se lit rapidement, et, par morceau, où on découvre des personnages bien définis et des réalités qui sont parfois éloignées de nous.

Crédits : Renaud-Bray
 
Gamètes de Rébecca Déraspe
C’est l’histoire de deux meilleures amies, Lou et Aude, qui essaient de s’émanciper et d’être des femmes fortes. L’une attend un enfant trisomique et l’autre désapprouve son choix de garder l’enfant. C’est une histoire qui m’a fait cringe à plusieurs moments à cause de certains propos envers les personnes neuro-atypiques. Somme toute, c’est une histoire d’amitié, de solidarité et de respect entre deux femmes comme on en voit peu. Je me suis reconnue dans leur expérience de femme à plusieurs moments, et ça m’a fait du bien!

Crédits : Africulture
 
Moi et mon cheveu, cabaret capillaire de Marie Louise Bibish Mumbu
Je n’ai pas encore lu cette pièce, mais j’ai tellement hâte de le faire! J’ai découvert cette artiste au Festival du Jamais Lu et je suis tombée sous le charme. Après quelques recherches sur le CEAD (d’ailleurs, c’est une excellente ressource pour chercher des textes dramatiques québécois), j’ai découvert cette pièce dont elle est l’auteur. Les femmes qui sont mises en scène sous forme de cabaret (chant, danse, humour, etc.), utilisent ce spotlight pour témoigner de leur rapport à leurs cheveux et l’histoire de colonisation et d’aliénation derrière ces derniers. Je sens que c’est un témoignage qui peut nous apprendre beaucoup sur les injustices que vivent les gens racisés.

Connaissez-vous ces pièces ou ces auteures? Qu'en avez-vous pensé?