+ Playlists

Un tout nouveau genre de club pour femmes s'installe à Montréal

Crédit photo : Tsikimamy Onimbola/Espace L
Un tout nouveau genre de club pour femmes s'installe à Montréal
Vous êtes fatiguées d'avoir à vous chercher un coin de table dans un café bondé pour travailler? Ou peut-être avez-vous besoin d'un break du sexisme ordinaire que vous vivez dans votre milieu professionnel? Eh bien Yara El-Soueidi et Eliane Bourque se sont donné la tâche de remédier à la situation en fondant Espace L, un tout nouveau concept d'espace de travail au féminin. Le 8 juin marquait le lancement, au sein des magnifiques bureaux d'Ulule, de la campagne de sociofinancement visant à faire de ce projet une réalité. 

À la frontière entre espace de coworking (comme WeWork ou La Gare) et de club social, l'initiative espère donner aux femmes un lieu où elles pourront rencontrer d'autres professionnelles, travailleuses autonomes et entrepreneures dans une ambiance décontractée et adaptée à leurs besoins. 
 

Crédit : Espace L/Ulule

En plus d'offrir les bénéfices d'un espace de coworking – comme l'accès à une salle de conférence pour les rendez-vous d'affaires, des boîtes postales et un accès Internet illimité – l'espace organisera régulièrement des conférences et des ateliers sur les enjeux qui touchent les femmes, plus particulièrement celles qui travaillent à leur compte ou qui ont la fibre entrepreneuriale. Une première de ces rencontres a déjà eu lieu au mois d'avril sur le thème de la créativité au féminin, mettant en vedette la photographe Michelle Gagné, l'illustratrice Anabel Roy et la designer UX Claudel Rheault

« Avec Espace L, nous voulons plus que tout créer une communauté unique. Il y a tellement de femmes créatives, audacieuses et engagées autour de nous. Nous voulons qu'elles puissent connecter entre elles pour qu'elles deviennent plus fortes en travaillant ensemble », commente Yara El-Soueidi. 

« Le travail des femmes n'est pas assez mis de l'avant dans le milieu entrepreneurial québécois. C'est difficile de percer, et ce même si les lieux et événements "au féminin" continuent à se multiplier, eux. » 

Espace L espère donc se concentrer sur les besoins spécifiques des femmes. « Nous ne voulons pas être qualifiées de sororité, de petit regroupement du dimanche. Nous voulons discuter d’idées, nous voulons nous rencontrer, partager nos craintes, nos succès, nous voulons écouter les créations des autres et participer aux réussites de chacune », ajoute la co-fondatrice.  

Et parce la vie d'une femme, c'est une expérience qui se décline en mille et une parties, Espace L se veut aussi, et peut-être avant tout, être un lieu où l'on peut s'amuser! 

Pour participer à la campagne de sociofinancement d'Espace L, c'est ici.