+ Playlists

Expérimenter l’art contemporain d’une façon vraiment pas plate

Crédit photo : Jean-Pierre Aubé par le biais du Musée d'art contemporain
Expérimenter l’art contemporain d’une façon vraiment pas plate
Le 22 juin marquait une nouvelle édition des Nocturnes, événement spécial organisé par le Musée d’Art contemporain de Montréal. Pour l’occasion, les portes du musée sont restées ouvertes jusqu’à 2 h du matin, offrant aux visiteurs l’opportunité de profiter d’une ambiance festive au son de DJs invités. Art, musique et vino… perso, c’est pas mal ma définition d’une soirée réussie!

De l’art ouvert à tous
À raison d’une Nocturne par cycle d’exposition, l’initiative est née d’un désir de démocratiser l’art contemporain, de le voir sous un nouveau jour hors du contexte parfois froid et stérile que l’on pourrait se faire d’un musée. 

À l’occasion d’un événement conçu spécialement pour les blogueur.euse.s, nous avons eu la chance de vivre cette expérience nouveau genre. Bien que j’aime personnellement visiter des musées, j’apprécie particulièrement quand je peux profiter de ces espaces sous un nouvel angle, que ce soit pour une conférence, un 5 à 7 ou même un événement privé. J’avais donc très hâte d’y faire un tour!

Changer les perspectives
Aux tout premiers jours de l’exposition d’Olafur Eliasson, nous avons pu visiter les différentes salles accompagnés du commissaire, Mark Lanctôt, qui nous a expliqué la démarche artistique derrière les créations. La série d’œuvres expérientielles et ludiques sur l’être et le paraître, sur le regard, la lumière, l’ombre et le mouvement avait de quoi fasciner.

Crédit : Tatiana St-Louis
 
Mon coup de cœur va à La maison des ombres multiples, un véritable laboratoire à selfies de l’ombre et de la lumière (vous comprendrez si vous la visitez). Clou du spectacle : nous avons même eu droit à une prestation de Danse Danse dans ce contexte totalement onirique.

L’exposition adjacente À la recherche d’Expo 67 avait de quoi changer totalement la vibe tout en maintenant un certain air de légèreté et de jeu. Pour souligner le 50e anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal, 19 œuvres d’artistes contemporains québécois et canadiens – dont 16 sont des créations inédites – proposent aux spectateurs un regard neuf sur cet événement marquant de l’histoire de la ville. Une façon intéressante de réapprivoiser un passé pas si lointain et pourtant si différent.

Dans ce contexte de célébration et de nouvelles perspectives, les deux expositions se mariaient parfaitement au concept des Nocturnes. À la sortie des expositions, il nous était possible de siroter un gin tonic au son de GAYANCE, FIgXFalz et TUPI Collective. Assez cool. Une belle façon de passer une soirée entre ami.e.s pour pas trop cher. Puis faut se l’avouer, ça change du beer pong.
 
Les prochaines Nocturnes du MAC auront lieu le 15 septembre et le 17 novembre. Vous pouvez cependant visiter les expositions en cours jusqu’au 9 octobre.

Bonne visite!

Au Musée d’art contemporain de Montréal
Olafur Eliasson – 21 juin au 9 octobre 2017
À la recherche d’Expo 67 – 21 au 9 octobre 2017