+ Playlists

Tuer ou être tué : telle est la question avec le film Game of Death

Crédit photo : montage par Audrey Bujold
Tuer ou être tué : telle est la question avec le film Game of Death
Dans Game of Death, il faut tuer pour survivre.

Je couvre le festival de films Fantasia depuis plusieurs années pour Ton petit look, mais cet été, j’ai la chance de pouvoir critiquer un film réalisé par quelqu’un que je connais. Eh oui, Sebastien Landry, le chum de notre Jojo y présentera son long-métrage Game of Death, réalisé avec Laurence Baz Morais.

Le film commence alors que sept adolescents plus insipides les uns que les autres se retrouvent sans supervision parentale et passent un après-midi typique à fumer du pot et à boire. Entre deux bières, ils tombent sur un vieux jeu de société poussiéreux nommé Game of Death et décident de l’essayer. Suivant les instructions, ils placent chacun leur doigt sur le jeu et se font immédiatement piquer. Alors qu’ils regardent leur sang couler sur le jeu, celui-ci se met à parler d’une voix électronique désincarnée et un décompte s’enclenche : pour gagner, ils devront tuer 24 personnes ou mourir un à un.

Bien sûr, nos protagonistes ne prennent pas ces instructions au sérieux et décident de passer à autre chose, jusqu’à ce que la tête de l’un d’entre eux se mette à enfler, puis explose. Sous le choc, nos antihéros réalisent qu’ils devront choisir entre tuer des personnes innocentes ou attendre une mort certaine.

Avec sa trame sonore électro et ses séquences d’animation, Game of Death plaira aux nostalgiques des années 80 et aux amateurs de jeux vidéo 8 bits. Les effets spéciaux réalisés par Rémy Couture et les Blood Brothers sont sanglants à souhait, sans tomber dans la torture porn qui donne mal au cœur. Personnellement, mon moment préféré du film a été la participation de mon beau Winston, qui offre un jeu sobre et tout en finesse.

La première de Game of Death aura lieu le 15 juillet à 22 h à l’Auditorium des diplômés de la SGWU.

Une deuxième représentation se tiendra le 29 juillet à 13 h à la Salle J.A. De Sève.

Pour acheter vos billets, c’est ici!
 
Êtes-vous prêt.e.s à jouer?