+ Playlists

Les essentiels pour un évènement en région

Crédit photo : Free-photos/Pixabay
Les essentiels pour un évènement en région
Le soleil sort de sa cachette et le Québec s’anime. Il faut vivre sous une roche pour ne pas se rendre compte que Montréal est quasi envahie de festivals, et ce pour notre plus grand plaisir. Toutefois, si vous passez la plupart de votre été à l’extérieur de la métropole, il y a de fortes chances que votre ville-village-patelin-campagne soit également l’hôte de festivals.

Par chez nous, il y a plusieurs évènements, dont le plus gros se déroulant en fin de semaine, et j'ai nommé Les régates de Valleyfield. Pour ceux qui se demandent ce que veut dire « régate », eh bien ce sont des courses d’hydroplanes à environ 200 km/h. Il y énormément de monde en ville et il y a de l'effervescence dans l’air. Pour vous donner une idée, l’an passé, il y a eu 17 000 personnes le soir du spectacle d'Éric Lapointe. #PassionTitCuir

Pour passer une fin de semaine de feu, en bonne matante dans l’âme que je suis, je vous prodigue mes conseils pour ce genre de festivités.

1. Restez tempéré.e.s
Règle de base durant la saison chaude : boire de l’eau, mettre de la crème et porter un couvre-chef. Oui, oui, votre mère vous dit la même chose, mais elle a raison. Par contre, vous pouvez être malchanceux.euses et tomber sur une fin de semaine de pluie et de froid. Même si on est l’été, rester au chaud et au sec est primordial. Enfilez vos bottes de caoutchouc, vos gilets et votre imperméable. En tant que paramédic, je peux vous dire qu’un coup de chaleur ou qu'un brin d’hypothermie annule vos plans assez vite!

2. Voyagez léger
J’adore mon sac à dos, mais dans une foule, je trouve cela un peu moins pratique. Regarder un spectacle debout et se faire accrocher mille fois à cause de mon sac qui prend de l’espace, ça gâche pas mal mon plaisir. Priorisez les petites sacoches. Normalement, je traîne beaucoup trop de choses inutiles et les mini sacs m’aident à me restreindre. Par contre, j’ai toujours avec moi de la gomme, des pansements, un détachant instantané et des mouchoirs (qui peuvent vous sauver la vie dans les toilettes chimiques!).

3. Allez-y pour le confort
Bon, on veut tous et toutes être coquet.te.s pour rencontrer la moitié des gens qu'on connaît, mais please, pensez à votre confort. Les sols non montréalais ne sont la plupart du temps que du gazon ou de la terre battue. C’est moyen le temps de sortir vos jolis souliers qui meurtrissent vos pieds à chaque pas. La règle s’applique aussi aux vêtements. Pensez bien que vos shorts blanches n'aimeront pas que vous vous assoyiez sur le gazon lorsque vos jambes n'en pourront plus d'être debout.

4. Pensez à votre porte-feuille
En deux ou trois jours de festivités, je peux vous dire qu’il est très facile de faire éclater son budget. Si vous pensez faire la fiesta, prendre un verre ou deux à la maison peut vous faire économiser quelques dollars sur le site de l'évènement. Même chose pour la nourriture. Si vous pouvez amener un lunch, profitez-en, parce qu’un hot-dog à 5 $, c’est ordinaire. Le truc ultime pour être sûr.e de ne pas vider votre compte de banque est de laisser vos cartes à la maison. Retirez-vous de l’argent, juste ce que vous êtes prêt.e.s à dépenser.

5. Restez prudent.e.s
La ville est en fête, les rues débordent de monde et il y a même des touristes dans votre petite ville, mais ce n’est pas une excuse pour oublier que pour rentrer en un seul morceau à la maison, ça prend un chauffeur désigné ou une ballade en taxi après avoir bu. Ne pas se promener seul.e est aussi un classique pour être en sécurité, et ça évite aussi de parcourir des kilomètres à la recherche de vos amis qui se sont déplacés. Dernier truc, pour éviter que quoi que ce soit se retrouve dans votre verre, vous pouvez y mettre un couvercle de plastique et une paille.

Y a-t-il des évènements qui font courir les foules dans votre région?