+ Playlists

Taylor Swift a le droit d'être en colère

Crédit photo : Virginie Lessard Brière/Collage Factory
Taylor Swift a le droit d'être en colère
Je regardais les Video Music Awards ce dimanche, surtout afin de pouvoir regarder le nouveau vidéo de Taylor Swift. 

Je suis la carrière de Taylor depuis ses débuts et j’avoue avoir été désagréablement surprise par son nouveau single, Look What You Made Me Do. Outre le fait que musicalement, LWYMMD est très différent de son répertoire, j’étais surtout déçue par la colère et la hargne qui émanaient de la chanson ; j’aurais voulu que Taylor mette de côté toutes les histoires qui ont fait les gros titres ces derniers mois (notamment ses différends avec Kanye West) et qu’elle sorte une chanson légère à la Shake it off - chanson qui encourage à laisser ses problèmes derrière soi et à ne pas s’en faire avec la vie. 

Crédit : Giphy

Et puis j’ai réalisé, n’est-ce pas ce qu’on s’attend des femmes, tout le temps, en toutes circonstances? Qu’elles restent polies, calmes et à leur place? Parce qu’une femme en colère, c’est une « folle » ou une « hystérique », j’ai l’impression que nous jugeons plus promptement les femmes qui expriment cette émotion pourtant tout à fait normale. 

En regardant le vidéoclip de LWYMMD aux VMA, j’ai compris que moi aussi, c’était cette image irréaliste d’une femme qui ne se laisse jamais atteindre que je projetais sur Taylor. Au fond, j’étais déçue que Tay Tay expose aussi frontalement son mécontentement au lieu de le vivre en silence (ce qui est complètement absurde!). 

Après tout ce que Taylor a vécu et après toutes les critiques dont elle a été le sujet, je ne peux que comprendre qu’elle soit en colère et que pour une fois, elle ne veuille pas ravaler sa rage et passer à autre chose. Je trouve admirable qu'elle décide de s’en inspirer et de l’exprimer. Ça m'a fait réaliser que parfois, il ne sert à rien de shake it off. Et parfois, ne rien dire sur une situation qui nous dérange invalide nos sentiments et nos opinions. Ça nous efface et ça nous fait sentir comme si notre bien-être était moins important que la tranquillité d’esprit de celleux qui nous ont heurté.e.s. 

Au final, j’aime que Taylor Swift se soit mise en colère. 

Avec le vidéo de LWYMMD, Taylor reprend contrôle sur sa propre image à coup de références et d’autodérision (la scène ultime ne pourrait mieux l’illustrer). Elle sait que peu importe quelle attitude elle adopte, elle se fera critiquer de toute façon, et ce, même lorsqu'elle tente de se dissocier du drama. 

Crédit : Giphy

Alors, autant régler ses comptes et jouer avec cette image de serpent que ses haters aiment si bien lui accoler. Ici, la colère est le vecteur d'un processus de réaffirmation de soi. Elle devient un outil de communication puissant qui permet à une artiste de mieux faire entendre sa voix.  

Bien joué, Tay Tay.