+ Playlists

« American Vandal » : Pleurer de rire à s'en pisser dans les culottes

Crédit photo : Netflix
« American Vandal » : Pleurer de rire à s'en pisser dans les culottes
Je ne sais pas si j’aime la TV ou j’adore ça. Quand je suis déménagée dans #MaPremièreMaison, on s’est fait plaisir et on s’est pris une méga TV (elle fitte dans l’espace) parce que je voulais bien voir ce que je regardais de mes 13 pieds de profond de salon. On a changé notre abonnement Internet, puis Netflix et le divan. Tout le nécessaire était là pour que je puisse m'occuper de ma passion qui me permet de décrocher d'Internet le soir.
 
Or, quand j'ai ouvert Netflix mardi dernier, j’étais en craving de quelque chose de nouveau. J’avais fini ma vaisselle, ma semaine avançait pas pire, j’étais repue et fatiguée, donc j’avais pas envie de me casser la tête sur un documentaire. J’ai découvert qu'American Vandal était enfin sortie, moi qui me languissais depuis un bon moment en raison de l’excellente bande-annonce de cette satire documentaire.
 
Tout est parfait dans American Vandal pour une personne qui veut se bidonner pendant les 8 épisodes de 30 minutes, du hashtag #WhoDrewTheDick à la photographie qui clashe tellement avec le propos de la série. Les acteurs sont vraiment bons, disons que je me demande vraiment comment ils ont fait pour garder leur sérieux avec des répliques comme : « shhhhh shhhhi dick, shhhi shhhi dick ».
 
Bon, ça ne gagnera peut-être pas de prix pour la pertinence du sujet et ça ne vous allumera pas de lumière pour dire à quel point c’est important de s’engager dans telle ou telle cause, mais ça fait la job pour se divertir. C’est tellement drôle! À écouter sans modération, d’un coup, si vous avez la chance.
 
« Shhhh shhh dick »
 
 

Disponible sur Netflix.