+ Playlists

Ton petit guide à suivre absolument pour un costume d'Halloween non-oppressif

Crédit photo : Les folies passagères - Maude Bergeron
Ton petit guide à suivre absolument pour un costume d'Halloween non-oppressif
*Initialement publié sur ma page artistique Les folies passagères, qui regroupe mes illustrations accompagnées de mes textes engagés, voici celui sur les costumes à ne jamais porter.

Pour ceux et celles qui se demandent en quoi se déguiser cette année, vous pouvez aussi consulter nos 10 suggestions costumes non-oppressifs (parce que oui, ça se peut!)

Chaque année, des costumes inappropriés sont portés par plusieurs personnes durant l’Halloween. Il est plus qu’important de ne jamais se déguiser d’une manière irrespectueuse, offensante, oppressive, raciste, sexiste et transphobe, entre autres.

Assurez-vous toujours que votre costume ne soit pas basé sur le dénigrement, la ridiculisation, la violence ou tout autre propos ou comportement qui dévalorisent autrui, son identité, son genre, son apparence, son orientation sexuelle, son origine, sa culture, sa race, sa condition physique et/ou mentale.

1. Les différentes cultures, religions, origines et races des personnes ne sont pas des déguisements.
L’appropriation culturelle est à proscrire en tout temps, peu importe les intentions. Se costumer avec des symboles, des tenues ou des accessoires issus d’autres cultures est raciste. C’est un manque de respect et de considération absolu pour l’histoire et le vécu de ces personnes qui sont victimes d’oppressions systémiques.

Pourquoi est-ce que l’appropriation culturelle est incorrecte? Parce que les personnes racisées sont victimes de crimes racistes, d’injustices, d’irrespect, d’attaques verbales et physiques, d’agressions et de situations horribles au quotidien à cause de leurs cultures/races/origines/couleurs de peau. Les personnes blanches ne sont pas victimes de ces situations, peu importe qu’elles arborent ces symboles et habits ou non, puisqu’elles sont en situation de privilège sociétaire. Assurez-vous donc toujours que vos déguisements ne concernent pas les cultures, religions, origines et races d’autrui.
Exemples de déguisements racistes à proscrire :
  • Personnages historiques/réels/fictifs racisés (Pocahontas, Martin Luther King, Beyoncé, etc.) ;
  • Personnages historiques problématiques (Adolf Hitler) ;
  • Coiffes et habits des peuples autochtones ;
  • Blackface/brownface/yellowface ;
  • Geisha ;
  • Maquillage associé au jour des Morts ;
  • Tout ce qui est associé au terrorisme ;
  • Tous les symboles religieux (hijabs, bindis, etc.) ;
  • Tous les styles, les vêtements, les coiffures associées à d’autres cultures et races (dreadlocks, grillz, etc.).
     
2. Les identités de genre ne sont pas des déguisements.
Ne vous déguisez pas en personnages aux genres différents des vôtres, et n’utilisez jamais quoi que ce soit issu des stéréotypes de genre. Les personnes transgenres ne sont pas des costumes, elles sont des personnes valables et respectables.

3. Les orientations sexuelles ne sont pas des déguisements.
Ne vous déguisez pas en personne homosexuelle, en personne lesbienne, en personne queer ou encore en personnage historique/réel/fictif ayant une orientation sexuelle différente de la vôtre.

4. Ne faites pas preuve de psychophobie.
Les maladies mentales, les capacités physiques et intellectuelles ne sont pas des déguisements. Les diagnostics et les conditions d’autrui ne sont pas des adjectifs, des qualificatifs, des insultes et des costumes.

Exemple de costumes psychophobes et capacitistes à ne jamais porter :
  • Tout ce qui touche les hôpitaux psychiatriques, les hospitalisations et les patient.e.s (jaquette d’hôpital, camisole de force, etc.) ;
  • Tout ce qui concerne les diagnostics de maladies mentales (schizophrénie, bipolarité, troubles alimentaires, trouble de personnalité, psychopathie, etc.) ;
  • Tous les diagnostics de maladies physiques ;
  • Tout ce qui touche les conditions neurologiques, les capacités physiques et psychologiques (personne autiste, personne en chaise roulante, etc.).
     
5. Ne faites pas preuve de grossophobie.
Le poids et l’apparence ne sont pas quelque chose qui peut servir de costume, sous aucun prétexte. Ne vous déguisez jamais en personne grosse.

6. Ne faites pas preuve de sexisme.
Tous les costumes en lien avec des inégalités sexistes, en lien avec la culture du viol et les stéréotypes de genre sont inacceptables.

Exemples de costumes sexistes :
  • Femme de ménage ;
  • Personnage historique ayant commis des crimes violents contre les personnes marginalisées et/ou les femmes ;
  • Costumes basés sur des rôles sexistes dans la société ;
  • Costumes qui fétichisent et dénigrent des personnes de manières sexuelles.
     
7. Ne faites pas preuve de putophobie.
Les travailleur.se.s du sexe ne sont pas des costumes.

8. Tous les personnages historiques/réels/fictifs aux comportements et propos problématiques sont à proscrire.
Sinon, il est aussi important de ne pas faire preuve de sexisme et de slutshaming en jugeant le costume des autres. Le choix de la longueur d’une jupe, de la présence d’un décolleté et de la quantité de peau montrée n’appartient à personne d’autre qu’à la personne elle-même. N’objectifiez pas le corps d’autrui, et comprenez que peu importe la tenue et l’habillement d’une personne, rien ne justifie vos propos et vos actions déplacés. Une jupe courte n’est pas une invitation pour des attouchements et/ou des propos sexistes. Chaque personne a le droit de porter les vêtements qu’elle souhaite si ces vêtements n’oppressent pas d’autres personnes. Ne participez pas à la culture du viol.

S’il vous plaît, faites preuve de respect, d’ouverture d’esprit et d’empathie envers toutes les personnes, et ne choisissez jamais des costumes qui sont problématiques. Avec la quantité astronomique et le choix infini de déguisements appropriés qui existent, il n’y a aucune raison qui justifie le fait d’arborer un déguisement problématique.