+ Playlists

Le monastrell, ou comment capturer le soleil dans un verre de vin

Crédit photo : Bodegas Castano/Facebook
Le monastrell, ou comment capturer le soleil dans un verre de vin
En octobre dernier, j’ai eu la chance de rencontrer Daniel Castaño, des Bodegas Castaño, lors d’un Winemaker Diner (souper gastronomique avec un producteur de vin et des journalistes). J’ai immédiatement été séduite par son charisme, sa bonne humeur et sa passion palpable pour le domaine vinicole, qui fait pratiquement partie de son ADN.

Famille Castano
Crédit : Bodegas Castaño
 
Bodegas Castaño est un domaine familial situé dans la région de Yecla en Espagne, qui allie tradition et modernité pour faire honneur au cépage roi de la région, le monastrell. (Fun fact, le monastrell est aussi couramment planté en France, où il s’appelle mourvèdre). Ce cépage reconnu pour son intensité, ses aromes de fruits mûris au soleil et ses notes de réglisse a tout pour nous plaire en ce début de saison froide et grise. Voici donc deux vins des Bodegas Castaño pour découvrir le monastrell dans toute sa splendeur.
 
Castaño Hecula, 12,55 $
Composé de monastrell à 100 % , ce vin d’un magnifique rouge rubis (qui ferait le plus belle couleur de vernis à ongles ever) est une véritable aubaine. Ça sent un peu la fumée, le bois, la réglisse et les épices, avec une bonne dose de fruits noirs bien juteux. C’est un vin corsé sans être lourd, bien balancé par une fraîcheur agréable. Parfait pour accompagner un bon steak, un mijoté ou des saucisses italiennes.

 Hecula Bodegas Castano
Crédit : SAQ
 
Bodegas Castaño Solanera Vinas Viejas, 19,50 $
Composé à 65 % de monastrell, 20 % de cabernet-sauvignon et 15 % de grenache, ce vin est tout simplement divin (cet adjectif est tout indiqué pour parler de vin!). Au nez et en bouche, c’est une explosion de fruits gorgés de soleil (bleuets, mûres), de fleurs blanches et d’épices douces. C’est costaud et suave à la fois, un peu comme mon préf Javier Bardem dans Vicky Christina Barcelona.

Javier Bardem
Crédit : Popsugar
 
Le Solanera s’est hissé une place de choix dans ma très exclusive liste des tops rapports qualité-prix disponibles à la SAQ. Selon moi, ça se compare à des grands vins à 50 $ et plus. Absolument délicieux avec une viande rouge nappée d’une sauce à base de vinaigre balsamique ou teriyaki, ou encore avec une marinade aux épices. Ou à boire juste comme ça, devant un bon film ou un feu de foyer, c’est pas mal le rêve!
Solanera Bodegas Castano
Crédit : SAQ