+ Playlists

Une pensée pour 2018

Crédit photo : Rawpixel.com/Stocksnap
Une pensée pour 2018
Un petit début.
 
Ne pas ignorer ce qui est arrivé, mais recommencer un peu.
Parce qu’il le faut.
Parce que des fois ça fait du bien.
 
Au doux matin demain,
confettis dans les cheveux,
on sera plus loin.  
 
Ce soir, entre UN et BONNE ANNÉE,
ça ira vite de vœux, de nostalgie, de fun, d’espoir.
 
Ici je dépose des mots dans cette seconde pour qu’on prenne le temps de s’aider à devenir grands.
 
Ne jamais prétendre savoir pour les autres.
Se regarder dans le cœur.
S’écouter dans les yeux.
 
Prendre le temps de s’excuser honnêtement.
De dire s’il vous plaît parce qu’on ne nous doit rien.
De dire merci pour reconnaître.
 
Bouger.
Se garder vivant.
Ne jamais baisser les bras.
Accepter de le faire s’ils sont engourdis d’avoir tenu en l’air trop longtemps.
Être celui ou celle qui prendra le relais.
 
Transformer le désir de compréhension en tendre caresse de compassion.
Pour que la norme devienne diversité.
Pour que la différence existe que pour nous unir. 
 
Donner assez de soins à la santé pour qu’elle soit bien dans sa tête.
Offrir nos cœurs à l’éducation pour qu’elle grandisse sans aucune limite.
Planter partout des fleurs pour que la mer brille bleu conscience.
Fréquenter notre culture pour qu’elle vive à long terme.
 
Faire du féminisme notre voie commune, notre cri d’équipe.
Pour que nos têtes, nos cœurs, nos mots, notre sensibilité, notre robustesse parlent plus fort que juste nos corps.
 
2018
un autre petit début.
 
Il n’y aura rien de parfait.
Qu’on ne l’espère pas. 
Qu’on utilise l’échec avec réticence.   
Le pas, aussi délicat soit-il, ne sera jamais négligeable.
Ça ne sera jamais assez, mais ce sera toujours important.
 
À tous nos petits demains, 
des jours colorés
par la diversité
par les livres, les mots
par la musique et les brillants
par l’océan
par l’ouverture
par le respect.
Grandissez toujours fiers de qui vous êtes.
 
À vous,
tous nous que nous sommes,
 
Je souhaite de trouver le courage de se regarder.
Corps.
Tête.
Cœur.
 
La force de se poser les bonnes questions.
De confronter les préjugés. 
De dire ce qui va, ce qui ne va pas.
De discuter avec considération.  
De parler avec écoute.
De rester debout.
De tomber.
De se relever, aussi doucement qu’il le faudra.
 
Surtout
surtout
 
Je souhaite la bienveillance de s’aimer.
L’audace de se trouver beaux.
La puissance d’être sensibles.
Le calme de recevoir ce qui viendra.
La résilience d’accepter ce qui ne viendra pas. 
La lucidité d’accueillir la brume.
La vigueur de poser les bons gestes pour trouver la lumière.
 
Parce que quand les cœurs seront pleins de paix,
nous pourrons être nous,
des grands humains qui prennent leur petite place.
Ça sera imparfait,
mais ce sera aussi l’fun,
doux,
beau.
On sera fiers.
 
Cherchons simplement à faire le bien du mieux qu’on peut. 
 
Bonne année,
lumineux, pétillants
humains.