+ Playlists

7 documentaires québécois à écouter pendant nos journées de congé!

Crédit photo : Capture d'écran Bagages/Télé-Québec
7 documentaires québécois à écouter pendant nos journées de congé!
Depuis quelques années, mon intérêt pour le film documentaire grandit. Je me souviens, plus jeune, rouler des yeux parce que mes parents préféraient écouter Découverte qu’Occupation Double. Je trouvais cette émission d’un tel ennui que je me suis mise à penser que l'entièreté des documentaires n’était pas pour moi.

Pour moi, les documentaires portaient TOUJOURS sur des sujets scientifiques, et comme ce n’est pas un domaine qui m’intéresse particulièrement, je n’ai pas accordé vraiment de temps à cette forme de cinéma. Mais bon, les années ont passé et j’ai voulu m’informer de manière différente et c’est là que je me suis mise à en écouter de plus en plus, cette fois-ci en ciblant mes intérêts. C'est pourquoi j’ai concocté une liste de mes documentaires québécois préférés à écouter post-ingestion de bûche de Noël.

Bagages
C’est une réalisation de Paul Tom et Mélissa Lefebvre. On suit plusieurs adolescent.e.s nouvellement arrivé.e.s à Montréal et qui participent à la création d’une pièce de théâtre sur leur récit de migration. Un documentaire qui nous invite à être plus compréhensif.ve.s et surtout, qui nous fait prendre conscience du vécu de ces personnes peuplant les classes d’accueil.

Bye_
Ma collègue Élizabeth en a déjà parlé ici, mais disons que c’est un documentaire assez important sur la cyberdépendance, le suicide et l’accès aux soins psychologiques au Québec. C’est assez difficile de rester insensible devant la tristesse des témoignages.

Beauté Fatale
Un documentaire réalisé par Léa Clermont-Dion en 2014. Il avait déjà fait l’objet de plusieurs articles à sa sortie. Il est toujours disponible sur le site de Télé-Québec et je vous conseille vraiment d’aller écouter les deux parties. Le sujet : les paradoxes de la beauté et la pression qu’on ressent en tant que femme.
Crédit : Martin Gros

L’art fait du bien
Produite par Jean-Sébastien Ouellet, cette série en 3 parties met en lumière l’effet de la pratique d’un art sur les gens. On y apprend comment l’art s’imprime dans le vécu des personnes, que ce soit par la réflexion, la connaissance de soi, les rêves ou les émotions ressenties grâce aux arts visuels, le cirque, le théâtre, la musique ou bien la danse.

La dictature du bonheur
Carolane en a déjà parlé ici, en plus d’y participer. Dans celui-ci, on y aborde la pression qui est mise sur le bonheur. Comme quoi, il faut absolument être heureux.se et que c’est facile de l’être. On essaie de montrer l’autre côté de la médaille, soit des gens qui ont une vision différente de la vie ou pour qui ce n’est pas si simple que ça, être heureux.se.

TDAH mon amour
Pour toutes les personnes qui vivent avec un diagnostic de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité ou celles qui s’y intéressent. Également divisé en 3 parties, on peut voir comment l’entourage, la société et les personnes affectées font, à différents âges, pour s’adapter et (mieux) vivre. Il y a beaucoup de croyances et de préjugés qui y sont abordés et je suggère à tout le monde de le voir pour arrêter d’entretenir des idées fausses sur ce diagnostic.
Crédit : Félix Deschênes
 
Ni fille ni garçon
Ici, on parle des enfants qui naissent intersexué.e.s, c’est-à-dire avec les deux organes génitaux. J’ai trouvé que c’était très bien d’entendre différentes générations de parents et comment iels ont vécu cette différence, l’approche du milieu hospitalier qui tend à changer avec le temps et d’entendre aussi les témoignages de personnes intersexes. Je pense que c’est une réalité vraiment méconnue et j’ai beaucoup apprécié découvrir cette réalité à travers l’œil de Mylène Tremblay.

Tous ces documentaires à l’exception de Bye_, qui est sur TOU.tv, sont disponibles sur le site de Télé-Québec. Je vous propose de faire une petite place pour l’un de ceux-ci parmi vos marathons de films de Noël ou de série à binge-watcher. Peut-être que vous commencerez à apprécier les documentaires comme moi!