+ Playlists

MaddMan : Steve Madden et l'industrie de la chaussure sous toutes ses coutures!

Crédit photo : Capture d'écran Netflix
MaddMan : Steve Madden et l'industrie de la chaussure sous toutes ses coutures!
Regardant quoi me mettre sous la dent entre deux séances de binge-watching sur Netflix, je suis tombée sur le documentaire MaddMan : The Steve Madden Story. J’ai décidé de faire comme d’habitude et de commencer le documentaire pendant que je faisais d’autres choses. Je ne connaissais pas vraiment l’homme derrière la marque, et je n’avais jamais eu l’impression que c’était une vraie personne. Après quelques minutes d’écoute, j’étais impressionnée sa personne et par sa vie.
 
Grosso modo, je connaissais le bonhomme pour avoir acheté quelques paires de chaussures lorsque j’étais en âge de pouvoir me payer une bonne paire de shoes à 100 $ il y a quelques années. Au final, c’était des souliers à la mode, que j’adorais. Dans le contexte actuel, j’ai un peu oublié la marque quand je fais mes achats, mais bon, l’outil marketing du documentaire fonctionne assez bien pour me refaire découvrir l’emblématique marque des années 90.
 
Steve Madden est un homme qui a commencé sa compagnie avec 1 000 $ et qui a su faire sa marque dans le monde de la mode. Underdog, personnage malcommode et vraiment gros sur la drogue, il montre dans son documentaire ce que beaucoup de personnes de son époque ont fait : partir de rien, avoir du succès, péter un câble et revenir plus humblement dans le portrait.

Il a su se départir de son penchant pour la cocaïne, a appris qu’il était TDAH avec tout ce que ça implique, a fait de la prison pour corruption, puis il utilise désormais son expérience pour faire des programmes de réinsertion sociale pour ex-prisonniers. C’est tout de même incroyable qu’il ose parler de tous les défis de sa vie de cette façon dans un documentaire. Le rythme du documentaire est un peu lourd, dans le sens que c’est vraiment chargé, mais je pense que ça reflète bien le bonhomme et sa compagnie.
 
Crédit : IMDb

Si le documentaire ne me fait pas nécessairement sauter sur mon téléphone (ou mon ordinateur) pour encourager la marque, je trouve que c’est un beau tour d’horizon sur l’enfance du protagoniste, et les facteurs sociaux de la fin des années 70 jusqu’aux années 90. Il y a aussi une grosse partie qui parle de la mise en bourse de la compagnie avec le Loup de Wall Street (tel que vu dans le film avec Léo Dicaprio), et ça finit par l’implication de Steve Madden dans le milieu carcéral. Ça ne réinvente pas la roue, mais ça fait le travail. Pis c’est un peu ça, Steve Madden, dans le fond.
 
Pour tous les amoureux.ses du monde de la mode, je trouve que c’est une belle introduction à quelques bases du marketing et de comment les époques changent la façon dont les entrepreneur.e.s et les entreprises fonctionnent. En plus, c’est sur Netflix et ça ne dure qu’une heure 17 minutes!