+ Playlists

Ces livres impossibles à lire...

Crédit photo : Süd Wachs/Unsplash
Ces livres impossibles à lire...
J’étudie en littérature et une question qu'on me pose régulièrement est : « Y a-t-il des livres que tu as été incapable de lire? » La réponse est oui.

Souvent, les étudiant.e.s en littérature sont attiré.e.s vers leur programme parce qu’iels éprouvent beaucoup de plaisir à lire, et qu'iels croient que leur vie va désormais ressembler à ça : 

Crédit : Giphy
 
Mais rapidement, nous comprenons que ce n'est pas la réalité quand nous sommes confronté.e.s à de nombreux classiques qui sont intéressants à étudier d’un point de vue historique, social, artistique, politique… mais qui peuvent aussi être très ennuyants à lire.  

Bien entendu, chacun ses goûts et ses intérêts, et peut-être que certains livres que je cite sont vos favoris. Pour ma part, les cinq livres suivants sont loin d'avoir eu l'effet d'un page-turner

**Attention, ce qui suit contient des spoilers**

1. Les Fiancés d'Alessandro Manzoni 
Lors d’un échange étudiant, j’ai suivi un cours de littérature italienne qui a relaté en long et en large les aventures de ces fiancés maudits. De retour à Montréal, dans un cours totalement différent, ce roman a été mis à l’étude et je l’ai lu pour la première fois, bien que j’en avais déjà amplement entendu parler. 

Le roman est constitué de près de 900 pages de péripéties qui ont pour but de retarder le mariage de deux pauvres âmes. Certes, la métaphore derrière cette histoire est touchante (bref, les fiancés représentent le long combat de l’Italie pour devenir unie), mais comme on dit ici, c’est long en titi.

Crédit : Giphy

2. La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette
Il arrive assez régulièrement en études littéraires que le cours sur le livre est plus intéressant que le livre en soi. Ce fut le cas de La Princesse de Clèves. J’ai beaucoup aimé apprendre pourquoi ce livre était aussi révolutionnaire à son époque, mais le lire a été assez pénible. Pour rendre la lecture plus palpitante, mes amies et moi comptions le nombre de fois que le mot « inclination » revenait. #TrèsIntéressant

Crédit : Giphy

3. À la recherche du temps perdu de Marcel Proust
C'est probablement l’œuvre qui a le moins sa place ici, car j’ai bien apprécié ma lecture, mais moins apprécié le contexte de lecture. En effet, je l'ai lue dans un cours dédié à Proust et il nous était conseillé de la lire au complet, soit en édition Quarto de plus de 2 000 pages). Je peux dire qu’après deux tomes et demi, j’en avais assez. Je crois qu’on déguste Proust davantage avec parcimonie qu’en douze semaines top chrono avec quatre autres cours et une job à temps partiel.  

4. À Rebours de Joris-Karl Huysmans
Je remercie la professeure qui a fait lire ce livre à ses étudiants de Cégep en première session. Je n’aurais pas pu trouver de meilleure introduction aux études littéraires. Après quelques centaines de pages d’un roman où il ne se passe rien (littéralement rien), j’étais prête à tout. 

Crédit : Giphy 

5. Dracula de Bram Stoker
Si j’avais lu ce roman 100 ans plus tôt, peut-être que la lecture aurait été captivante. Mais tout le punch de ce roman fantastique est que (surprise!) Dracula est un vampire (et ça prend plus de 400 pages pour se rendre à cette conclusion).

 
Crédit : Giphy

Ce qui est bien au moins, c’est que même si j’ai peu apprécié ma lecture de ces classiques, je peux au moins dire que je les ai lus!

Et vous, quels sont les livres que vous avez trouvés impossibles à lire?