+ Playlists

LekkTukki, ou comment promouvoir le tourisme pour les non « blancs »

Crédit photo : Lekktukki/Instagram
LekkTukki, ou comment promouvoir le tourisme pour les non « blancs »
Je suis une passionnée de voyages. Je connais plusieurs pays et ai vécu dans trois continents. Cependant, certains endroits que j’ai visités me marqueront à vie, non pas à cause de la langue ou de l’architecture, mais plutôt du regard que les locaux me jetaient.

Il y a des pays, par exemple, où la majeure partie des passants me regardait longuement lorsque je les croisais dans la rue et ce fut mon premier choc. Être kamit (Ne m’appelez plus femme noire), c’est « exceptionnel » dans certaines villes et c’est sans exagérer. Les gens se donnaient des coups de coude pour faire remarquer ma présence aux autres. Attention, je ne dis pas qu’il s’agit de racisme! Dans certains cas, je notais très bien de l’étonnement, de la surprise, mais quand le regard devenait insistant alors que je le soutenais, cela virait à une situation désagréable. Toutefois, lorsque d’autres personnes me notifiaient par des gestes que j’étais kamite, là, c’était autre chose ; à croire qu’ils me révélaient le scoop du siècle.
Crédit : Lekktukki/Instagram

Il m’est arrivé de croiser un ou des hommes kamits qui venaient me saluer avec un gros sourire pour me dire que c’est rare de croiser une « des leurs ». Donc, j’ai compris qu’il est plus fréquent de croiser la gent masculine et je me suis remémoré certains articles que je voyais souvent sur la toile rétorquant que c’est difficile de voyager quand on est noir, ou que les personnes noires se privent souvent de voyages à cause du racisme, ou encore que quand on est noir, voyager est un acte de résistance...
Crédit : Lekktukki/Instagram

Il fallait trouver une stratégie pour contrer cela! En brainstormant, mon frère et moi, nous nous sommes rendu compte que lancer un « blog » visuel via Instagram était loin d'être une mauvaise idée.

Ne faisant ni une ni deux, notre côté entrepreneur additionné à notre maîtrise des réseaux sociaux a donné naissance à LekkTukki (manger et voyager, en wolof)!

Nous y présentons une sélection de nos photographies d’échappées belles ou d’escapades gastronomiques. Ceci est aussi une matérialisation visuelle de ces deux passions que nous avons, entre mille autres, en commun : les voyages et la bonne bouffe. Les instagrammeurs peuvent découvrir aussi des pays d’Afrique comme le Sénégal, qu’on entend moins que l’Inde, le Mexique et d'autres. 
Crédit : Lekktukki/Instagram
Crédit : Lekktukki/Instagram
Crédit : Lekktukki/Instagram

Nous souhaitons les faire rêver et ôter les stéréotypes affiliés à cette partie du monde qui regorge de lieux d’évasion, de paysages exotiques et de cultures très diverses.
Crédit : Lekktukki/Instagram

LekkTukki sera très bientôt une plateforme où des histoires de voyages et des aventures seront racontées et où des difficultés seront surmontées également. Celle-ci aura pour mission de dissiper ce sentiment d’insécurité, d’inspirer « les nôtres » et de les motiver à aller découvrir le monde, et surtout, certains endroits jugés jusque-là dangereux pour le sexe féminin ou pour eux.

Crédit : Lekktukki/Instagram

Voici le compte Instagram qui pourra peut-être teaser suffisamment pour vous donner le goût d'en savoir plus!