+ Playlists

5 choses à savoir avant d’adopter un bulldog (anglais ou français)

Quand j’ai rencontré mon chum, il avait déjà un beau gros bulldog anglais de 2 ans du nom de Winston. Mis à part que c’est sincèrement le chien le plus drôle et le plus étrange de l’histoire de l’humanité, ç'a aussi fait en sorte que je suis tombée en amour avec cette race de chien. Pas longtemps après (ben, 3 ans), on a adopté un magnifique bulldog français et notre famille était complète.

Je l’ai dit sur mon Instagram personnel (@JosianeS si vous voulez m’y suivre), Winston notre vieux bulldog de 10 ans a un cancer des poumons. Il lui reste pas trop longtemps à vivre, on le calcule en mois. Il a eu une très belle vie. Quand on a vu que notre éleveur préféré avait une nouvelle portée non réservée, on a tout de suite demandé si on pouvait en adopter un. C’est comme ça qu’on a eu notre nouveau chien. Il se nomme Internet. Un clin d’œil à nos jobs, à comment on s’est rencontrés et aussi une façon d’être rigolos.

Avant d’adopter un bulldog, voici quelques petites choses à savoir, parce qu’on a l’habitude.

1. Il faut pas prendre à la légère le choix de l’éleveur
C’est vraiment important. Plus une race de chien est populaire, plus il est important de faire des recherches pour l’éleveur. Un chien pure race, ça coûte vraiment cher. Par exemple, pour Internet, c’était 3 500 $. C’est beaucoup d’argent. Par contre, ça vient avec l’assurance que sa génétique est ok et qu’il est né dans des conditions qui respectent sa mère. Il faut faire attention surtout avec les bulldogs pour ne pas avoir de croisement génétique trop proche. Mieux vaut attendre un peu d’avoir les sous pour un chien qui sera né dans le respect que d’acheter un chien avec des problèmes. Personne veut perdre un animal trop tôt à cause d’une maladie génétique. Fin du seul point lourd, promis.

2. Un bulldog, c’est une pantoufle
Ce sont des chiens qui font beaucoup dodo et qui sont quand même assez colleux. Un bulldog anglais aura pas de problème à se servir de votre jambe comme coussin et un bulldog français, c’est vraiment colleux et ça aime vraiment le monde. Mais ça dort vraiiiiiment beaucoup.

3. On s’habitue au ronflement et ça devient même impossible de dormir sans
Quand j’ai eu mon enfant, on a fait garder les chiens pendant deux semaines. Puis je me suis retrouvée à dormir avec du white noise parce qu’il me manquait mon bruit préféré à part le silence : les ronflements de chiens. Certaines personnes peuvent trouver ça un peu plate, mais moi j’adore ça. Pis les petits bébés bulldogs font des mini ronflements et je pense jamais en revenir.

4. Ce sont des chiens fragiles
La peau des bulldogs est quand même particulière. Il faut faire attention aux allergies et aussi à l’entretien. Ça perd vraiment son poil, ce qui peut être un problème avec des divans en tissu. C’est facile de les peigner avec une bonne brosse comme la Furminator. Il faut aussi faire attention aux fractures avec leurs pattes fragiles. Et leurs oreilles et plis. HAHA. Mais c’est tellement des petites pantoufles cute avec les meilleures faces. Leurs pattes sentent les biscuits (ou les Doritos, ça dépend de vos référents), mais il faut aussi faire attention à leurs différents bobos. C’est bien de leur mettre de la crème sur les pattes ou des bottes l’hiver (on teste celles en plastique pour Clément et c’est vraiment nice). Il faut aussi faire attention à la chaleur. Mais à part de ça, c’est les plus cute chiens de toute la vie entière.

5. Eh oui, ça pète!
Ok, c’est vraiment des chiens qui font des pets, mais mon doux que c’est drôle. Ils sont souvent silencieux et odorants, ou bruyants, et ça les réveille. C’est trop drôle!

En tout cas, mon rêve ultime c’est d’en avoir quatre : deux français et deux anglais. Mais en attendant, je vais me calmer en sniffant mon nouveau bébé.