+ Playlists

Angelot, le shooter-gardien

Crédit photo : Pamela Binette
Angelot, le shooter-gardien
Samedi dernier, je suis allée au 2 Pierrots et j'y ai découvert l'initiative Commande un Angelot. Un peu en retard, je sais! Inspirée d'un campagne similaire aux États-Unis (Angel Shots) et au Royaume-Uni (Ask for Angela), « Commande un Angelot » est une initiative qui fut mise sur pied au Québec en 2017 grâce à un partenariat entre « Sans oui, c’est non! », « Ni viande ni objet » et l’Alliance pour la santé étudiante du Québec (ASEQ). 

L'objectif de ce projet est de prévenir et lutter contre les violences à caractère sexuel dans les bars étudiants. Quelle bonne idée! Dès qu’un.e client.e commande un Angelot, le personnel du bar est responsable de porter assistance à celle ou celui qui en à fait la demande en suivant le protocole développé par les partenaires de cette initiative.

Comment ça fonctionne? 
Comme le nom l'indique, il suffit de commander un Angelot afin d'obtenir un service qui vise à assurer la sécurité et prévenir les violences à caractère sexuel.  Une fois la commande faite, la personne en ayant fait la demande sera prise en charge et sera accompagnée dans un lieu sécuritaire. Une fois sur place, on lui demandera ce qu'elle désire faire : changer de section, partir seul.e ou avec un.e ami.e, appeler un taxi ou la police.

À la base, il existait différentes déclinaisons de l'Angelot, mais la formule a changé et elle n'existe plus. Cette nouvelle version est beaucoup mieux, notamment parce qu'on a pas besoin de se souvenir lequel commander. La simplicité est la clé, particulièrement lorsqu'il est question de situations impliquant de l'alcool. Tout ce dont il faut se souvenir : commander un Angelot afin de recevoir de l'aide et du soutien.

Crédit : FAÉCUM/Facebook

Parmi les cinquantaines de bars visés par cette initiative, seulement 6 bars de Montréal sont présentement accrédités. Je pense sincèrement que tous les bars devraient adhérer à ce genre d'initiative pour chacun.e puisse sentir en sécurité.

Les milieux festifs sont des milieux à risques vu la consommation importante d'alcool et de substances psychoactives. Des initiatives de ce genre sont nécessaires afin de réduire les risques de violences à caractère sexuel, associées ou non à la consommation. 

Enfin, j'espère sincèrement voir cette initiative se répandre dans les bars du Québec!

Pour une liste des bars participants et plus d'information, ça se passe ici. #CommandeUnAngelot