+ Playlists

Mon amour pour le Tabata et 2 façons de suivre des cours en groupe à petit prix

Crédit photo : Element5 Digital/Unsplash
Mon amour pour le Tabata et 2 façons de suivre des cours en groupe à petit prix
Depuis quelques années, mon rapport au sport et à l’activité physique a changé, et pour le mieux! Je me suis découvert une passion pour le vélo et des intérêts pour diverses activités sportives. Cela fait maintenant quelques années que je fais du sport sur une base régulière et que j’essaie de nouvelles choses, toutefois cette année je trouvais que je stagnais un peu et je ressentais le besoin de découvrir de nouvelles activités stimulantes.
 

Crédit : Giphy

Si j’adore réaliser des exercices musculaires au gym, le cardio me motive pas mal moins et je me disais qu’en suivant des cours stimulants j’aurais plus de motivation à effectuer des activités qui me feraient transpirer sans me faire suer (Tudum tssi).

Cet automne, je me suis procuré le bracelet du centre sportif de l’UQAM, où j’étudie. Ce bracelet me donnait accès à une multitude de cours et d’expériences. C’est par l’entremise de ces cours que j’ai découvert l’entraînement HIIT (High Intensity Interval Training) aussi communément appelé la méthode Tabata. Parmi tous les cours que j’ai testés, c’est clairement celui qui m'a fait le plus triper.

Mais qu'est-ce que le Tabata? Comme son nom l’indique (ou pas), il s’agit d’un entraînement par intervalles. Un Tabata est constitué de 8 exercices que nous réalisons pendant 20 secondes, entrecoupés de pauses de 10 secondes, à répéter huit fois. Les exercices réalisés sont intenses, c'est le genre de cours dont on ressort épuisé.e. mais ben content.e et fièr.e.

Ce que je trouve le plus agréable de ce type d'entraînement, c'est le rythme modulé. Je trouve ça motivant de pouvoir me raccrocher à ces séquences, j’aime pouvoir me repérer dans mon entraînement et savoir combien de temps il me reste. Bien que les séquences de 20 secondes sont intenses, on ne voit pas trop le temps passer puisqu’elles sont brèves et entrecoupées de pauses. Enfin, ce que j’aime des cours en groupe, c’est lorsque je sens que je ne me serais pas poussée aussi fort si j’avais été seule et que je peux être vraiment fière du travail accompli.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’étais chanceuse de pouvoir tester plusieurs cours comme ça grâce au bracelet du centre sportif universitaire. Si vous voulez essayer des activités ou des cours en groupe, je vous suggère vraiment de vous informer à propos d’un programme du genre dans les centres sportifs de vos universités. Même si vous n’êtes plus ou pas étudiant.e., les prix valent souvent vraiment la peine, surtout quand on compare aux autres cours du genre proposés par les centres privés.

Si vous n’êtes plus à l’école et que vous ne demeurez pas à proximité d’un centre sportif universitaire, je vous conseille d’opter pour l’option que j’ai choisie cet hiver. Je ne fréquente plus l’université aussi souvent qu’auparavant puisque je suis en stage et je souhaitais poursuivre le Tabata à proximité de chez moi, sans payer une fortune puisque je suis encore étudiante. J’ai donc trouvé un centre de loisirs communautaire, du genre qui offre des cours sportifs aux enfants. Ce genre d’établissement offre fréquemment une programmation pour adultes et vous permet de vous entraîner en groupe à un prix vraiment raisonnable. Personnellement, je fréquente le SLAB, mais je vous encourage à mener votre enquête pour trouver un centre du genre dans votre quartier.


Avez-vous fait une belle découverte sportive récemment?