+ Playlists

Ô steamer, steamer! Pourquoi es-tu steamer?

Crédit photo : Tu tu/Unsplash
Ô steamer, steamer! Pourquoi es-tu steamer?
Je vous ai déjà décrit les raisons pour lesquelles je déteste les satanés bains. Je ne vous ai jamais parlé de mon amour incommensurable pour mon steamer à vêtements. Il est plus que temps. Il y a deux appareils dans mon appartement que j’aime presque autant que mon chien, et j’ai nommé mon Kitchen aid et mon steamer à vêtements. Ma vie a changé depuis et j'ai maintenant atteint ce qu'on peut appeler le bonheur. Eh oui, l'ultime but à la vie.

Plaisir inégalé
Je pense qu’on a tous.tes une tâche ménagère qui nous rejoint plus qu’une autre. Moi, je déteste plier du linge ou faire le ménage des factures. Ark. Par contre, pour repasser du linge, je suis ton homme ta femme. D’ailleurs, il m’est arrivé à plusieurs reprises de repasser une grosse batch de chemises qui ne m’appartenaient pas (celles de mes colocs ou de mon copain) juste parce que j’en avais envie. Faut dire qu'elles étaient fripées, mais c'est surtout qu'une fois que je suis lancée dans le steamage, c'est difficile de m’arrêter!
 
Fluidité et mouvement
Le fer à repasser défait les plis, mais rend parfois les vêtements plus raides. Ça donne l’air propre, mais tout avec une légère amertume. Le goût de l’insatisfaction, c’est ça que c’est. Le fer à repasser crée de nouveaux plis vraiment énervants, nous obligeant à repasser continuellement jusqu’à épuisement de notre motivation…
Crédit : Giphy

Avec le steamer, tel n’est pas le cas! Les vêtements sont souples et sans plis, comme des petites plumes de colombe qui volent au vent. Simplement m-a-g-i-q-u-i-s-s-i-m-e.  
 
Mélange de laine, au secours!
Depuis quelques semaines, mon tendre col roulé ocre du Frank and Oak et moi étions en chicane. Je tiens à préciser qu’il est fait à 15 % de laine, mais que je l’aime d’un amour tout ce qui a de plus véritable. Il ne me piquait pas, un charme, t'sais! Mais voilà que depuis quelque temps, il a décidé de rapetisser et a commencé à me gratouiller, diminuant ainsi de manière considérable mon plaisir à le porter. Je croyais que c’était la fin entre lui et moi. J’avais même commencé les recherches pour un nouveau partenaire de #OOTDTPL sur le site de Frank and Oak et de Simons… Je m’apprêtais à en faire le deuil, quand j'ai réalisé que Josiane Stratis, elle, avait probablement une solution qui mettrait fin à ma détresse. Comme de fait, elle m'a proposé le steamer. Je n’y avais même pas songé, pouvez-vous croire! La résurrection de mon valeureux col roulé fut impressionnante. Les manches sont rapidement redevenues suffisamment longues, et il a retrouvé son aspect doux d'antan. À mon grand bonheur, il ne me piquait plus.
 
Ergonomique et pratique
Avant que je ne fasse la connaissance de cet appareil majestueux, chaque fois que je voulais repasser mon linge, je devais sortir la planche et m’installer. C’était tout un projet. Maintenant, je ne fais que brancher le fil, attendre deux petites minutes ou moins, et le tour est joué! Le réservoir d’eau me permet de steamer du linge pendant plusieurs semaines avant d’avoir à le remplir. Life's good. En plus, je ne suis pas penchée avec le dos tout croche en risquant de me faire mal à force de trop steamer. Il est à une hauteur adéquate qui me permet d’adopter une posture non dommageable pour mon dos. Ma physiothérapeute serait fière. Si ce n’est pas beau ça, je ne sais pas ce que c’est.
 
Son nom mélodieux
Mon tendre être aimé est un Conair Extreme Steam Fabric Steamer. Son nom me donne littéralement l’impression d’être une matante très à la mode qui a acheté le nouvel appareil en vogue sur Shopping TVA. En tant qu’aspirante au titre de matante accomplie, je vous avouerais que je n'en suis pas peu fière. Je mentionne d’ailleurs le nom de mon steamer à qui veut bien m’entendre.

 
Crédit : Giphy
 
Hygiénique, par-dessus le marché!
Avec un steamer, on peut repasser des vêtements, mais on peut steamer bien d’autres choses encore. Les possibilités sont infinies. Par exemple, si on veut, on peut le passer sur son matelas, ses draps, ses coussins, ses rideaux, name it! Pendant qu'on y est, je vous fais une confidence : je suis de celles qui aimeraient avoir des draps repassés même si ça ne sert à rien. Je pense que c'est parce que je caresse le rêve que ma chambre ait l'air d'une photo dans le magasine du Ikea ou du Linen Chest, mais bon, pour l'instant j'ai d'autres priorités en vue. Sauf que si jamais je décide de tuer des acariens sur mon matelas, je peux maintenant le faire. En plus, avec un steamer, on peut repasser les vêtements qu'on n'oserait jamais repasser, comme ceux conçus dans des matériaux plus fragiles, par exemple.

Comme le dit le fameux dicton : avec un steamer, sky is the limit!

Êtes-vous passionné.e.s par le repassage des étoffes?