+ Playlists

Mémoires du Japon, partie 3 : l'itinéraire (la suite et fin!)

Crédit photo : Geneviève B-P/Instagram
Mémoires du Japon, partie 3 : l'itinéraire (la suite et fin!)
 Pour la partie 1 et 2 de cet article, cliquez sur les liens!

Jour 8 : Kyoto
 
Cette fois, un périple de train encore plus long qu’à l’allée nous attend, car nous devons couvrir la distance entre Sapporo et Kyoto, au sud de Tokyo. Dans le Shinkansen de Tokyo à Kyoto, demandez des sièges du côté du mont Fuji pour espérer l’apercevoir. Il n’était malheureusement pas visible à notre passage ni au retour. Profitez de l’escale à Tokyo pour vous procurer une boite bento à manger dans le train! À notre arrivée, nous nous installons dans notre Airbnb puis sortons dans un bar à saké où on nous fait découvrir l’histoire des Samouraïs.
 
Jour 9 : Kyoto – Nishiki et Gion
 
C’est à Kyoto que vous pourrez vraiment apprécier l’idée du Japon d’avant-guerre. Cette ville a été préservée des bombardements. Vous y trouverez une multitude de temples et de monuments historiques… de même qu’une foule de touristes! Pour notre première journée, nous avons exploré le marché Nishiki et le quartier des geishas, Gion. Nous avons pu en apercevoir quelques-unes cependant, j’ai été plutôt dégoûtée du manque de décorum des touristes à leur égard. Abstenez-vous par exemple de pourchasser une geisha en taxi pour une photo, je vous en conjure…


Tenues traditionnelles au marché Nishiki
Crédit : Geneviève B-P
 
Jour 10 : Kyoto – Arashiyama et Fushimi Inari
 
À Arashiyama, à l’ouest de Kyoto, nous gravissons une montagne pour visiter le refuge de singes Iwatayama qui se situe au sommet et profitons de la vue sur la ville. Après un pique-nique au bord de l’eau, nous nous dirigeons vers la forêt de bambous avoisinante pour une balade rafraîchissante. Finalement, nous passons l’après-midi au sanctuaire shinto Fushimi Inari à marcher sous les milliers de portails torii emblématiques de Kyoto et du Japon.


Arashiyama
Crédit : Geneviève B-P

Portails torii de Fushimi Inari
Crédit : genbpaultre/Instagram

 
Jour 11 : Nara et Osaka
 
Nara et Osaka sont à proximité de Kyoto, assez pour les visiter en une journée grâce à votre Japan Rail Pass et retourner à votre base à Kyoto en soirée si vous le souhaitez. Nous avons commencé par Nara pour visiter le parc où vous pourrez vous promener parmi les cerfs en liberté, des animaux considérés divins au Japon. Attention, ils sont mignons, mais peuvent être insistants s’ils savent que vous transportez de la nourriture. Par la suite, nous prenons le train jusqu’à Osaka pour passer la soirée dans le Dotonbori, le quartier de bouffe de rue du Japon. Sur la strip, on se dirait presque à Vegas. Arrivez l’estomac vide pour mieux en profiter! Goûtez aux takoyakis (boules de pâte frite fourrées à la pieuvre), à un bon tonkatsu (lanières fines de porc panées) et aux gâteaux au fromage de chez Pablo qui ont forever changé ma vie (et je n’aime pas le gâteau au fromage à la base!)


Nara
Crédit : Geneviève B-P

Dotonbori, Osaka
Crédit : genbpaultre/Instagram

 
Jour 12 : Kyoto – Kiyomizu-dera et Kinkaku-ji
 
De retour à Kyoto, nous passons notre dernière journée à visiter deux de ses magnifiques temples. Le premier, Kiyomizu-dera, vous offre une vue superbe sur la ville. Vous avez de fortes chances de vous faire approcher par un groupe d’écoliers japonais souhaitant échanger avec vous en anglais pour un devoir et une photo! Si vous trouvez un petit coin tranquille, profitez du moment de recueillement pour vous imbiber de l’atmosphère éthérée des lieux. À l’allée et au retour, promenez-vous dans les rues historiques avoisinantes de Higashiyama. Au nord de la ville, Kinkaku-ji est un des temples les plus célèbres de Tokyo. Fort photogénique, le pavillon est couvert d’or et vaut le détour malgré la foule.


Kinkaku-ji
Crédit : Geneviève B-P
 
Jour 13 : Miyajima   
 
Nous quittons Kyoto pour Hiroshima. Une fois arrivés, nous déposons nos bagages dans un casier payant à la station de train et utilisons notre passe pour nous rendre sur l’île de Miyajima (même le traversier est inclus!) Miyajima est connue pour son énorme portail torii qui semble flotter sur l’eau à marée haute. Des cerfs en liberté vous accueilleront sur l’île. Nous avons profité de notre passage pour monter le mont Misen et aller admirer une des plus belles vues du Japon. La hike dure environ quatre heures aller-retour et est assez exigeante. Vous pouvez alternativement accéder au sommet par téléphérique. 


Torii géant de Miyajima
Crédit : Geneviève B-P

Vue du sommet du mont Misen
Crédit : Geneviève B-P
 
Jour 14 : Hiroshima - Tokyo   
 
Nous passons une matinée très touchante au parc du mémorial de la paix d’Hiroshima commémorant les victimes de la bombe atomique de 1945. Un homme qui était dans le ventre de sa mère lors de l’explosion de la bombe parle de l’histoire de sa famille dans un document traduit en plusieurs langues près du A-bomb dome (monument ayant survécu à la destruction). À notre visite, un groupe d’écoliers chante à l’unisson devant le monument de la paix pour les enfants et nous donne des frissons. C’est un moment fort du voyage pour moi. Par la suite, retour à Tokyo en après-midi. Nous allons manger au restaurant qui a inspiré une scène de Kill Bill. La bouffe est overpriced, mais l’ambiance est au rendez-vous.


A-bomb dome
Crédit : Geneviève B-P

Monument de la paix pour les enfants
Crédit : Geneviève B-P

 
Jour 15 : Tokyo
 
Nous profitons de notre dernière journée à Tokyo pour faire les courses de dernière minute et surtout, aller déguster un bol sashimi au marché de poisson Tsujiki. Sans hésitation la meilleure chose que j’aie mangée de tout le voyage! Soyez avisés que le marché est fermé le dimanche. 


Bol sashimi du marché Tsujiki
Crédit : Geneviève B-P
 
Jour 16 : Retour à Montréal
 
C’est la fin! Notre vol décolle de l’aéroport Haneda cette fois. Nous souhaitons à la prochaine au Japon.
 
Mon seul petit regret? J’aurais voulu passer une nuit dans un ryokan, un type d’auberge traditionnel japonais. Je vous encourage fortement à vous gâter au moins une fois lors de votre voyage, car le séjour y est plus dispendieux.
 
Êtes-vous déjà allés au Japon? Qu’avez-vous préféré?