+ Playlists

Voyager seul.e? Mais pourquoi?

Ah l’été, cette saison divine que, arrivé au mois d’avril, chacun.e attend avec une impatience à peine contenue.

Trop excités pour l'été!
Crédit : Giphy
Ben oui, je sais que vous êtes au moins aussi excité.e.s qu'elle pour l'été qui s'en vient!
 
L’été, la saison du gazon vert, du soleil chaud et de la sangria alcoolisée. L’été, la saison des terrasses, des festivals et des VACANCES! Je suis pas mal certaine que vous êtes nombreux.ses à y penser, à ces fameux jours de repos bien mérités. Peut-être planifiez-vous déjà une escapade, une sortie prolongée, un voyage. Peut-être pensez-vous réserver vos moyens de transport, logements, itinéraires et activités très bientôt.

Mais, se pourrait-il que votre enthousiasme débordant soit freiné par ces autres gentilles personnes avec qui vous avez envie de partir? Certain.e.s ne savent pas encore quand seront leurs vacances, d’autres souhaitent une destination X alors que vous préférez Y, un.e autre a un budget X, alors que le vôtre est plutôt Y… Alors, pourquoi ne pas partir... SEUL.E?

Crédit : Giphy
 
Après tout, Larousse définit le verbe voyager comme signifiant « partir ailleurs, dans une autre région, dans un autre pays ». Ami/parent/enfant/chat/chien accompagnateur obligatoire? Non.

Mais pourquoi donc partir, voguer, voler si ce n’est pas, cette fois-ci, pour partager l’expérience avec un être cher?

1. Pour ne pas avoir à faire de compromis 
Quand je voyage seule, je n’ai aucunement besoin de m’obstiner ou d’argumenter afin de prendre une décision aussi simple que ce qu’on ingérera pour souper. Je suis mon instinct, mes envies du moment. Ce voyage devient donc réellement pour moi et moi seule. J’ai alors tout le temps du monde pour porter mon attention sur mon bonheur, mon expérience et mes apprentissages.

2. Pour apprendre à apprécier sa propre compagnie
Rien de mieux pour apprendre à se connaître, à être réellement bien avec soi-même et à s’aimer que de passer plusieurs jours avec cette belle personne que vous êtes. Peut-être découvrirez-vous des belles petites facettes de vous-même dont vous ignoriez l'existence. Je peux vous garantir que peu importe la destination, l’objectif ou la durée, vous découvrirez autant de choses sur vous-même que sur l'endroit visité

3. Pour réellement décrocher
Voyager est souvent synonyme de décrochage. On souhaite, pendant ces vacances bénites des Dieux de l’été, arrêter le marathon de son hamster mental qui spinne à propos du travail, du partenaire, du dernier potin, de l’histoire romantico-sexu de l’un ou de l’autre. Alors, comment réellement faire le vide si on continue d’over-analyser nos problèmes avec nos compagnons d’aventure? Pas de compagnon = moins de spinage = plus de temps pour apprécier le moment présent et les beaux paysages!

4. Pour s’ouvrir au reste du monde
J’ai remarqué, surtout en auberge jeunesse ou autre habitation en communauté, que la plupart des gens qui voyagent en couple ou en groupe ont tendance à s’isoler et demeurer exclusivement ensemble. À mon avis, ça peut les empêcher de vivre des expériences nouvelles et de créer des connexions vraiment intéressantes avec d’autres humains locaux ou explorateurs aussi. Le voyage en solo peut donc amener à s’ouvrir davantage à notre prochain et créer des liens-surprises qui changeront (pour de vrai!) la vie.

5. Pour plus ou moins tranquillement sortir de sa zone de confort
Se repérer seul.e dans une ville, apprendre une autre langue, essayer une activité nouvelle, parler à des inconnu.e.s, bref se mettre soi-même dans un état tout juste en dehors de sa zone sûre et confortable est une excellente façon d’aller de l’avant, d’évoluer et d’apprendre. Parfois, on s’appuie beaucoup sur les autres pour faire plein de choses, alors qu’on est tellement plus fort.e que l’on pense et très très capable, par nous-mêmes, de plonger tête première dans l’inconnu, malgré la petite peur qui cogne à notre porte.
  
N’attendez donc plus après les autres pour faire ce dont vous avez réellement envie. Plongez, sautez, volez, vous êtes capables!

Considérez-vous partir en solo bientôt? Pourquoi?