+ Playlists

L'équité dans l'entretien de la maison : quand les attentes divergent

Avec l'arrivée du printemps, de la lumière et des températures plus agréables, j'ai toujours une pulsion de grand ménage. Vous savez, ouvrir toutes les fenêtres à pleine grandeur, mettre sens dessus dessous toutes les armoires et penderies de la maison, épousseter les plinthes... faire un VRAI cleanup!

Depuis le dernier printemps, toutefois, deux choses ont changé :
1. J'ai une maison depuis novembre ET
2. Il y a un amoureux qui vit avec moi dedans depuis janvier.

On s'entend donc qu'inévitablement, la manière dont j'entretiens mon chez-moi a également changé.
Crédit : Giphy
 
La société a quand même évolué
La situation a changé depuis quelques décennies en matière de foyer : entre le couple formé par mes grands-parents, celui de mes parents et le mien, il y a TOUT un monde. Néanmoins, je me rends compte que si, dans mon entourage, j'ai de très beaux exemples de couples qui se respectent et tentent au mieux de s'offrir un bel équilibre dans l'entretien de la maison et l'éducation des enfants, ce n'est malheureusement pas le cas pour tous... et ça, c'est fichtrement désappointant!

Malgré tout, j'avais envie de poser un regard sur ces couples le fun qui m'entourent, et sur le mien, parce que des fois ça fait du bien de se tourner vers le soleil au lieu de regarder tomber la pluie. 
Crédit : Giphy
 
Le désir d'équité est le même ; les attentes, non!
Dans mon couple, on prône vraiment l'égalité à la maison (pis partout). #LuckyMe On a tous les deux envie de s'investir de façon équilibrée. En fait, ce dont je me rends compte, c'est que bien qu'on ait assurément le désir commun de partager équitablement les tâches, mon homme et moi, ses attentes sont clairement différentes des miennes. 

Pour vous donner un exemple : si quelque chose traîne sur l'îlot, le comptoir de la cuisine ou la table du salon, j'ai du mal à aller au lit sans le ramasser. Mon chéri, lui, ne s'est même pas aperçu que c'était là tant il ne considère pas ça comme une traînerie.

Crédit : Giphy
 
Dans le fond, chacun accorde plus ou moins d'importance aux tâches selon sa tenue de maison idéale, le temps qu'il a à investir là-dedans (ou les combats qu'il choisit, c'est selon), son degré de fatigue, etc. 

Ne pas ressentir de frustration, c'est pas désagréable!
Je lis beaucoup de chroniques et je suis une fan d'humour, entre autres. En ce qui concerne le portrait des couples, encore aujourd'hui #Malheureusement, je constate qu'il y a une frustration tangible et justifiée qui s'installe souvent en raison d'un manque d'équité au sein des partenaires. D'un côté, je compatis tellement avec ces femmes qui vivent toujours, en 2018, les contrecoups de décennies d'iniquité ; d'un autre côté, c'est avec un grand bonheur que je constate ne ressentir aucune frustration par rapport à mon homme. 

Nous communiquons énormément, nous nous respectons, nous nous parlons poliment quand quelque chose nous dérange et nous partageons nos attentes et nos désirs respectifs. Et quand il m'arrive d'en faire un peu plus, je le ressens comme un bonus pour être totalement en phase avec mon environnement.
Crédit :  Giphy
 
Autour de vous, avez-vous, vous aussi, des modèles de couples qui vous redonnent foi en l'évolution? En faites-vous partie?